Pour apprendre le sens de l’humour à Assistant, Google a fait appel à des auteurs de Pixar ainsi qu’à des rédacteurs de The Onion, un site d’actualités parodiques. L’objectif est de donner un aspect plus humain à l’intelligence artificielle.

pixar

Les films d’animation Pixar ont, en général, plusieurs avantages. Ils plaisent aux petits comme aux grands, ils sont drôles et bénéficient d’une grande qualité de réalisation et de personnages attachants. C’est pourquoi, d’après le Wall Street Journal, Google a fait appel à des auteurs du studio pour apprendre quelques blagues à son intelligence artificielle, Assistant.

L’objectif est simple. D’aucuns considèrent que les intelligences artificielles sont l’avenir de la technologie et de l’innovation. Or, pour maximiser le confort d’utilisation, il est important de faire en sorte que les Alexa, Cortana et autres Siri paraissent aussi humains que possible dans leur compréhension du langage et leurs interactions. Et qu’y a-t-il de plus humain que l’humour ? Une IA qui sait être drôle est une IA qui a plus de chances d’être appréciée par son utilisateur.

Humaniser l’IA

Il est intéressant de voir Google prendre cette initiative, car la firme de Moutain View ne semble jamais avoir vraiment accordé beaucoup d’importance à l’aspect humain de sa technologie. En effet, contrairement à ses concurrents qui ont donné de vrais prénoms à leurs intelligences artificielles, le géant du web s’est contenté de baptiser la sienne Google Now puis Google Assistant. Un nom froid et sans réelle saveur qui n’appelle pas vraiment à la considérer comme une personne.

Mais voilà, les équipes de Pixar ainsi que des rédacteurs du site d’actualité parodique The Onion, l’équivalent américain du Gorafi, ont appris quelques blagues à Google Assistant. Celles-ci se résument essentiellement à des jeux de mots un peu foireux qui devraient vous faire rire dans les moments où vous vous ennuyez vraiment. Attention, pour l’instant, l’intelligence artificielle ne comprend pas encore le français. Ainsi, seuls les utilisateurs un brin familiarisés avec la langue de Shakespeare pourront tester les talents d’humoriste de Google Assistant.

Sur Google Allo, par exemple, il suffit simplement de lui demander de vous raconter une plaisanterie. On vous laisse juger de la qualité.

google-allo-joke