Selon Tim Murray, responsable chez Google de la performance sur les Pixel, le chiffrement a été retravaillé pour être bien plus performant et pratique.

phone_verizon-module_verizonphone-image_1440_2x

Dans une série de tweets, Tim Murray, responsable chez Google de la performance sur les Pixel est revenu sur la manière dont le premier smartphone 100 % Google gère le chiffrement. Celui-ci, apparu dans Android 5.0 Lollipop, mais devenu obligatoire dans Android 6.0 Marshmallow concernait la partition entière. Introduit dans les options pour développeurs dans Android 7.0 Nougat, le chiffrement au niveau du fichier débarque, activé par défaut dans le Google Pixel.

 

Réduction du temps de mise à jour

Selon Murray, ce passage d’un chiffrement de la partition userdata entière à un chiffrement par fichier à plusieurs avantages. Cela devrait permettre une réduction du temps lors d’une mise à jour. En cas de redémarrage, cela devrait également permettre de conserver les alarmes préréglées, ce qui pouvait poser un problème précédemment.

 

Réduction de la charge processeur

Il indique de plus que le chiffrement des Pixel se fait désormais via une unité de chiffrement dédié, au sein du Snapdragon 821 de Qualcomm. Auparavant, le chiffrement était pris en charge par le processeur du SoC à l’image des Nexus 5X et 6P. Cette nouvelle méthode permet donc d’activer par défaut un moteur de chiffrement plus optimisé en réduisant fortement la charge sur le processeur et donc de réduire la consommation du terminal lors des opérations de chiffrement et déchiffrement et d’augmenter la fluidité générale.

 

Les constructeurs doivent maintenant s’y mettre

Cependant, afin de tirer pleinement parti des avantages de ce nouveau système de chiffrement par fichier, les constructeurs devront maintenant intégrer son support comme le précise Google. Ce qui permettra par exemple de profiter de la fonctionnalité Direct Boot, dont nous avions déjà abordé il y a quelque temps.

Il sera également intéressant que les constructeurs intègrent le support du moteur de chiffrement des SoC, à l’image de ce que fait Google avec les Pixel afin d’augmenter les performances.