Un journaliste de WIRED a eu l’occasion de discuter avec des ingénieurs de chez Google. Ils n’ont eu que neuf mois pour créer les Google Pixel et Google Pixel XL, ce qui explique certains choix, et notamment l’absence de résistance à l’eau.

pixel_waterproof_google

Les Google Pixel et Google Pixel XL ont scotché les journalistes américains et tous s’accordent à dire que la firme de Mountain View a réussi à créer un réel concurrent aux très haut de gamme sous Android et à l’iPhone. Au vu de son prix, on regrette cependant de ne pas avoir d’indice de protection face à l’eau — à part la pluie grâce à l’IP53 — ainsi qu’un design si peu original et dépourvu de haut-parleur stéréo.

« Nous avons manqué de temps. »

Dans un podcast publié sur SoundCloud, Kelsey McClellan — journaliste chez WIRED — a révélé les raisons derrière l’absence de certification IP68 sur les Google Pixel quand l’iPhone 7 et le Samsung Galaxy S7 résistent tous deux à l’eau.

Un flagship killer en 9 mois chrono

Le géant du web travaillait sur ce projet depuis plusieurs années déjà, mais en fin d’année 2015 l’équipe a abandonné son premier projet de Pixel pour en recommencer un de zéro. « Ils sont passés de rien au lancement du téléphone en neuf mois. » (33:30). C’est pourquoi l’équipe derrière le Pixel ont dû faire des choix afin de réussir à tenir la deadline d’octobre 2016. Ils n’avaient donc pas assez de temps pour le rendre résistant à l’eau en étant certifié IP67 ou IP68.