Présenté à la dernière I/O de Google, le boitier servant d’assistant et de contrôle domotique serait selon iFixit juste un Chromecast avec une jolie coque.

teardown_Google_Home

Le site iFixit à pu se procurer le Google Home, lancé cette semaine aux États-Unis, pour en faire un guide de démontage. Il contient apparemment le même matériel qu’un simple Chromecast, comme nous l’avions déjà évoqué il y a quelques semaines.

 

Le frère jumeau du Chromecast 2

Alors que le Google Home n’est toujours pas annoncé en France, il est déjà disponible aux États-Unis. Le célèbre site iFixit l’a donc démonté, et au cœur de celui-ci on retrouve le même SoC, la même RAM et la même mémoire flash que le Chromecast 2. Ainsi, il réutilise le SoC Marvell Armada 1500 déjà présent dans le dongle de Google, mais également dans la Bbox Miami de Bouygues.

 

Une similarité qui à ses avantages

Cependant cette similarité signifie aussi qu’il n’y a que peu de pièces, ce qui permet au Google Home d’obtenir une bonne note. Enfin, cette ressemblance n’est pas surprenante puisque les fonctions de Cast sont très largement gérées par l’infrastructure cloud de Google, les Chromecast n’agissant comme de simples télécommandes faisant des requêtes à différents serveurs.

teardown_google_home

 

Toujours pas prévu pour la France

Bien que nous n’ayons toujours pas de nouvelles concernant la disponibilité du Google Home en France (ni des Pixel et du DayDream), un problème récurrent ces derniers temps d’ailleurs, nous ne manquerons cependant pas de revenir dessus dès que nous aurons plus d’informations.