Après les très célèbres extensions de Google Chrome, la firme de Mountain View veut proposer le même niveau de personnalisation dans Gmail. Plus tard dans l’année, il sera possible d’ajouter des extensions au service et aux applications mobiles.

Google Next est une conférence du géant de Mountain View qui fait moins parler d’elle que la célèbre Google I/O, mais elle est pourtant tout aussi importante. Il s’agit d’un événement dédié aux services de Google visant les entreprises avec au centre, Google Cloud Platform. Ce dernier est encore à la traîne derrière Amazon AWS et Microsoft Azure, il faut donc que la firme réagisse et rende ses services plus attractifs pour les entreprises.

 

Les extensions arrivent dans Gmail

Google commence par répondre à l’arrivée des extensions sur Microsoft Outlook en proposant le même service sur Gmail. Les développeurs vont donc pouvoir créer des extensions qui s’intégreront à la gestion des mails sur le site web du service, mais aussi dans les applications mobiles. Google peut s’appuyer sur l’énorme base installée d’utilisateurs de Gmail pour rapidement convaincre les développeurs. Ces derniers pourront choisir de développer des extensions pour le grand public ou seulement pour les professionnels abonnés à G Suite.

Les extensions permettent de simplifier les actions sur d’autres services pendant que l’on correspond par mail. On peut par exemple envoyer de l’argent directement depuis l’extension PayPal, ou commander un Uber pour le trajet vers un rendez-vous accepté dans son agenda.

Si ce nouveau produit suit le même succès que les extensions pour Google Chrome, les fonctionnalités de Gmail pourraient se retrouver décuplées dans les mois à venir. Une bonne nouvelle pour les utilisateurs de la plateforme.

 

Une preview pour les développeurs et une sortie en 2017

Google promet que les extensions arriveront plus tard dans l’année pour le grand public. En attendant, les développeurs peuvent s’inscrire pour accéder à la Developer Preview et commencer à travailler sur leur produit. Étrangement, Google ne mentionne à aucun moment son autre application de gestion de courrier, Inbox. La firme n’explique d’ailleurs pas comment les extensions interagiront avec cette application.