Bien qu’il ne sorte pas en France, le Google Pixel 2 fait beaucoup parler de lui. Et pour cause, il s’agit de la seconde génération de smartphone développé et commercialisé par la firme derrière Android. Voici l’avis de la presse étrangère sur cette nouvelle cuvée.

Design

Le design était le principal reproche fait par la presse à la première génération de Pixel, notamment à cause des bordures trop larges autour de l’écran. Google a donc corrigé le tir avec son Pixel 2 XL en faisant appel à LG et à son écran de 6 pouces OLED bord à bord.

La qualité de fabrication des deux modèles semble faire l’unanimité, mais c’est le Pixel 2 XL qui retient le plus l’attention grâce à son écran. Android Central note toutefois que la taille du grand modèle pourrait gêner une majorité, il est d’une taille comparable au Samsung Galaxy S8+, et que le Pixel 2 est bien moins attirant. Ars Technica va jusqu’à dire que le design du Google Pixel 2 est embarrassant en 2017.

Comme chaque année, les lecteurs d’empreintes sont très rapides et parfaitement bien placés à l’arrière des deux téléphones. La suppression du port jack fait en revanche grincer des dents, d’autant que Google ne fournit même pas d’écouteurs USB Type-C dans la boite. Il faudra se contenter de l’adaptateur USB vers jack 3,5 mm.

crédit Android Central

 

Écran

Le Pixel 2 intègre un écran de 5 pouces AMOLED Full HD avec de larges bordures. D’après les tests, il est plutôt équivalent à l’écran du Pixel de première génération, ce qui n’est pas un mal, il s’agit d’un très bon écran sans pour autant être le meilleur du marché.

Le Pixel 2 XL en revanche fait l’objet d’une polémique concernant son écran de 6 pouces 18:9 OLED, et les avis sont bien plus partagés. Avec le LG V30, il s’agit de la première génération d’écran OLED fabriqué par LG depuis le LG G Flex 2 en 2015. D’après Android Police, cet écran n’est pas au niveau des AMOLED de Samsung. Engadget a également été déçu par l’affichage, surtout au niveau de la colorimétrie jugée trop froide et terne, avec une teinte bleutée si on ne regarde pas l’écran bien en face. Pire, Android Central et Ars Technica pointent du doigt un grain à l’écran qui déplaît une fois qu’on l’a repéré. Il apparaît sur les fonds blancs, comme les pages web, en scrollant. Cependant, ils s’accordent tous à dire qu’on s’habitue à la calibration de l’écran du Pixel XL 2, et que si ce n’est pas son plus grand point fort, ça n’en devient pas son point faible pour autant.

Une photo retouchée par ArsTechnica pour mettre en avant le grain sur le Pixel 2 XL à droite.

Performances et logiciel

Les Google Pixel 2 sont animés par une puce Qualcomm Snapdragon 835 de dernière génération, épaulée par 4 Go de RAM et 64 à 128 Go de stockage. Google oblige, ils tournent sous la dernière version en date d’Android, à savoir Android 8.0 Oreo.

Les tests sont ici unanimes, il s’agit de la meilleure expérience possible sous Android. L’absence d’interface lourde des constructeurs et l’intégration parfaite du logiciel avec le matériel rendent les deux smartphones parfaitement fluides, cohérents et performants. Google propose toutefois quelques ajustements propres à ses produits, ce qui veut dire que l’expérience n’est plus celle d’un Android « pur ». The Verge donne une mention spéciale à Google Assistant et la possibilité de presser le téléphone pour le déclencher. Le site note également deux ajouts intéressants à l’assistant : la reconnaissance de musique, façon Shazam, quand le téléphone est en veille, et Google Lens qui ajoute une reconnaissance visuelle.

Google Assistant détecte la musique et l’affiche sur l’écran de veille

Google assure en plus que le Pixel 2 et le Pixel 2 XL bénéficieront de trois ans de mises à jour, c’est un an de plus que sur les précédents produits de la marque et un très bon point, qui la rapproche d’Apple et son excellent suivi.

Crédit Android Police

Appareil photo

On ne l’a pas connu en France, mais depuis un an, la presse est tombée amoureuse de l’appareil photo des premiers Google Pixel, qu’elle comparait encore à l’iPhone 8 et au Galaxy Note 8 avant l’arrivée de la nouvelle génération. En 2017, Google fait le choix audacieux de ne pas rajouter un second capteur à l’arrière comme ses concurrents le font. La firme compte sur ses algorithmes pour remplacer le deuxième appareil et donc proposer des effets « bokeh » à l’utilisateur quand il veut photographier un portrait.

Difficile de donner une évaluation définitive concernant l’appareil photo, Google va en effet revoir complètement la couche logicielle avec Android 8.1 Oreo et l‘activation d’une puce dédiée développée par les ingénieurs de la firme. En attendant, les différents testeurs ont été séduits par l’appareil photo du Pixel 2. Android Police note que la reproduction des couleurs est bonne, avec beaucoup de détails, et un autofocus très rapide. Pour The Next Web, le Pixel 2 est le premier smartphone qui pourrait convaincre le testeur de laisser son appareil photo professionnel à la maison.

Concernant le mode portrait, il n’est pas parfait, mais il semble être le meilleur disponible sur Android, ce qui est impressionnant pour un téléphone avec un seul capteur. Les tests notent en particulier un effort pour assurer une bonne transition entre le décor flou et le sujet, qui semble parfois un peu trop découpé avec d’autres smartphones.

The Next Web

Ars Technica

L’autonomie

Entre l’utilisation du Snapdragon 835 gravé en 10 nm et les optimisations logicielles de Google, les testeurs ont été plutôt convaincus par l’autonomie des deux téléphones. C’est le Pixel 2 XL qui retient particulièrement l’attention avec sa batterie de 3520 mAh.

Android Central a obtenu 5 heures d’autonomie avec l’écran allumé (screen-on-time), alors qu’Android Police est parvenu à pousser le téléphone jusqu’à 6h43. Endgadget a également été impressionné par l’autonomie du Pixel 2 XL et indique pouvoir tenir 1 jour et demi, voire 2 jours sans recharger le téléphone.

Conclusion

Des deux téléphones, le Google Pixel XL 2 semble être celui qui a le reçu le plus d’attention de la part de la marque. Les tests s’accordent à dire qu’il s’agit du meilleur choix, notamment grâce à son écran quasi-borderless et son autonomie bien meilleure, mais cela se fait au prix d’un encombrement bien plus important.

Globalement cette nouvelle génération conserve tous les points forts de la gamme : un excellent appareil photo, une très bonne qualité de fabrication et la meilleure expérience utilisateur sous Android. Le petit modèle propose une mise à niveau technique en comparaison du Pixel de 2016, alors que le Pixel 2 XL apporte de vraie correction à certains reproches, notamment les bordures trop épaisses de la première génération.

Hormis le design du Pixel 2 qui ne plaira pas à tout le monde, les journalistes n’ont pas été convaincus par l’absence de port jack sur cette nouvelle génération et par l’affichage du Pixel 2 XL qui n’est pas au niveau des meilleurs écrans AMOLED du marché, ceux de Samsung.

À ces défauts, nous rajoutons bien sûr l’absence de disponibilité des deux téléphones en France. Une situation incompréhensible alors qu’ils sont commercialisés dans le reste de l’Europe occidentale.

Les tests en vidéo

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid