Du Google Home Mini au Pixel 2 XL en passant par l’Apple Watch Series 3, le LG V30 ou même le OnePlus 5, les ratés au lancement se multiplient en 2017 alors que le spectre du Galaxy Note 7 rode encore au loin. Sommes-nous devenus des bêta testeurs permanents ?

Qui sera le Galaxy Note 7 de 2017 ?

La rentrée 2016 avait été marquée par le fiasco du Samsung Galaxy Note 7, un smartphone sorti sans doute trop tôt, pour damer le pion à un iPhone 7 qui s’annonçait comme une évolution paresseuse du 6s. On ne va pas rappeler le douloureux feuilleton des batteries inflammables, et il faut bien admettre que Samsung a plutôt bien maîtrisé l’incendie, au moins financièrement.

Étonnamment, le Galaxy Note 8, lui, est bien au calme !

Le problème, c’est que le géant coréen semble avoir refilé son chat noir aux autres constructeurs. Ou alors… Serait-ce que tous les fabricants se marchent dorénavant sur les pieds pour sortir leurs produits avant les autres, quitte à négliger les finitions ? Les exemples foisonnent tout de même cette année. Les derniers en date concernent Google, et font tâche pour la firme de Mountain View qui essaie de se vendre en constructeur sérieux de matériel. La brûlure de l’écran du Pixel 2XL, le « tic tac » du Pixel 2, le léger bug du capteur tactile du Google Home Mini qui ne fait qu’activer l’écoute en permanence… Si le « Made by Google » est censé inspirer confiance, il va falloir travailler encore.

Notez que je parle de Google, je pourrais aussi bien mentionner OnePlus et l’écran du OnePlus 5 monté à l’envers occasionnant des problèmes d’affichage, LG et ses déboires à répétition (voir la dalle OLED tout aussi problématique du V30…)… Ou Apple qui sort une Apple Watch Series 3 victime d’un bug plutôt embêtant qui affecte sa connexion 4G, justement la fonctionnalité phare du nouveau modèle.

Des couacs affectant des fonctionnalités phares

C’est sans doute là le plus gênant sur ces problèmes. Ils révèlent un manque d’attention précisément sur ce qui est censé faire la différence sur les produits en question. Le Pixel 2 XL se présente comme l’alternative à l’iPhone X, et mise notamment sur son écran 18/9e à technologie OLED. Un écran qui s’avère d’une qualité plus que contestable, et souffre qui plus est de problèmes inquiétants sur sa durabilité. L’Apple Watch Series 3 est censée libérer son utilisateur du besoin d’emporter son smartphone partout pour être joignable, mais entre en mode panique dès qu’elle croise un réseau Wi-Fi inconnu.

La liste n’est peut-être pas finie : l’iPhone X, qui connaît visiblement des problèmes de production, ferait des compromis sur la précision de son capteur FaceID, une fonctionnalité cruciale censée remplacer un lecteur d’empreintes dont la réactivité et la fiabilité étaient devenues quasi parfaites au fil des versions. Apple, via Reuters, dément. Il reste que le spectre de la V1, à fuir à toutes jambes, est encore bien vivace.

Du côté de Huawei, il semble qu’on ait frisé l’incident médiatique avec un patch paru juste à temps pour améliorer la qualité des photos. Alors que les premiers tests louent justement ses bonnes performances sur ce point, ça aurait fait tache.

Faut-il ralentir la course au sapin ?

Le temps est compté : la marge de manœuvre n’est pas très étendue avant les fêtes de fins d’année et un certain embouteillage d’annonces qui incite à monter la pression. Ce n’est pas si grave quand les problèmes peuvent être corrigés de manière logicielle : nous sommes devenus des bêta testeurs permanents, alors un peu plus ou un peu moins… C’est carrément problématique, en revanche, quand il s’agit de compromis destinés à faire des économies…