En marge du CES 2018, Bloomberg nous apprend que Google a racheté la start-up anglaise Redux pour un montant inconnu. Celle-ci présentait une technologie capable de transformer une surface, comme l’écran d’un smartphone, en haut-parleurs audio.

En 2017, la mode des designs dits « borderless » a pris d’assaut le marché des smartphones. Mais celle-ci a pu faire peur aux amateurs de haut-parleurs frontaux, puisqu’une telle volonté semble condamner ceux-ci à redéménager sur les tranches de l’appareil.

Google nous a pourtant montré qu’il n’avait pas l’intention de l’abandonner. Avec ses Google Pixel 2 et Pixel 2 XL, il aura été l’un des rares fabricants à offrir un écran ratio 18:9 conjugué à des haut-parleurs en façade. À l’avenir, il insisterait sur cette voie coûte que coûte.

Google rachète Redux et ses technologies de son

En effet, nous apprenons par le biais de Bloomberg que le géant américain a racheté l’entreprise Redux pour une somme non communiquée. Celle-ci était connue pour sa technologie capable de transformer une surface en haut-parleur audio.

La start-up anglaise avait déjà fait la démonstration de sa technologie dans un cadre mobile. Elle avait réussi à transformer le verre d’un écran de smartphone en haut-parleurs, ce qui pourrait expliquer l’intérêt de Google.

Haut-parleurs frontaux coûte que coûte

Aussi, on imagine que le géant américain aurait dans l’idée d’équiper sa gamme Google Pixel de haut-parleurs frontaux coûte que coûte. Face au « borderless » et aux écrans ratio 18:9, la technologie de Redux pourrait en effet le permettre sans compromettre son design.

Google étant le monstre qu’il est, difficile toutefois de véritablement établir que ce rachat a été effectué dans ce cadre. Il pourrait tout aussi bien exploiter la technologie en offrant à la vente des licences d’utilisation à ses partenaires constructeurs. L’avenir nous le dira !