Alphabet a publié ses résultats trimestriels pour le début d’année 2018. La maison-mère de Google affiche d’excellents chiffres portés par plusieurs éléments, dont la publicité. Ses chiffres permettent de mieux comprendre ce que le géant californien prépare : il investit massivement dans de nombreux projets.

Le premier trimestre est arrivé à son terme voilà quelques semaines et les bilans financiers commencent à tomber. Pour les entreprises de la Tech, il est toujours intéressant de scruter en détail les évolutions de ces résultats, non seulement pour anticiper d’éventuels problèmes à venir, mais aussi pour voir s’il n’y a pas quelques indices sur l’avenir. Alphabet, la maison-mère de Google, vient de publier ses résultats du Q1 2018, confirmant sa très bonne santé.

Tout va bien à Mountain View

Alphabet, la maison-mère de Google, fait partie de ces entreprises en excellente santé qui affichent une croissance insolente et ce premier trimestre 2018 en est le parfait symbole. Le bénéfice net d’Alphabet est ainsi passé de 5,43 à 9,4 milliards de dollars entre le premier exercice de l’année 2017 et celui de l’année 2018, soit un bond de 73 %. Son chiffre d’affaires a quant à lui grimpé de 26 % pour arriver à 31,15 milliards de dollars sur la période s’étalant du 1er janvier au 31 mars 2018. Ce sont des chiffres records pour Alphabet, comme l’explique simplement le tweet ci-dessous.

Toujours la publicité

Sans surprise, la principale source de revenus d’Alphabet reste la publicité des différentes plateformes de Google (eh oui, les Pixel représentent toujours une partie infime de l’ensemble). D’ailleurs, le chiffre d’affaires de ce secteur est en augmentation de 24 %, pour 26,6 milliards de dollars. La publicité représente 82 % de l’ensemble des revenus d’Alphabet. Pour rappel, selon Publicis Media, Google et Facebook contrôlent 20 % du total des investissements publicitaires dans le monde (radio, TV, presse, numérique, affichage, cinéma…).

Notons tout de même qu’une partie de ces bonnes performances s’explique par un changement des normes comptables, dont une baisse des taxes.

L’investissement massif

D’ailleurs, les résultats d’Alphabet auraient pu être encore meilleurs. En effet, on constate que pas moins de 7,3 milliards de dollars ont été dépensés dans des projets à moyen et long termes… et cela uniquement durant les trois derniers mois. Des investissements qui font passer la marge d’exploitation de 27 % à 22 %. Comment Alphabet dépense-t-il son argent ? Dans de nombreux projets. Par exemple, le géant du Web est en train de construire trois nouveaux câbles, dans l’Atlantique et le Pacifique, qui viennent s’ajouter à son réseau de onze câbles déjà existants dans les océans.

C’est ce qui fait aujourd’hui la force de Google Cloud face à ses concurrents, un réseau backbone propre. Plus simplement, il s’agit du maillage de centres de données reliés par des milliers de kilomètres de câbles à fibre optique installés sous l’eau et même sous les continents.

Google a également racheté l’immeuble qui abrite l’un des symboles de New York, le marché couvert Chelsea Market pour plus de 2,4 milliards de dollars. Cet immeuble n’abrite désormais plus seulement un food court, mais aussi des équipes d’ingénieurs qui travaillent sur des sujets liés à l’intelligence artificielle. En janvier dernier, Google a également annoncé l’ouverture d’un centre de recherche fondamentale sur l’intelligence artificielle à Paris.

Évidemment, Alphabet investit également dans le matériel : dans la production et la vente de smartphones, les Pixel, et d’enceintes connectées, les Google Home. La firme de Mountain View a encore de gros retards sur son rival Apple : au quatrième trimestre 2017, elle a écoulé environ 2 millions smartphones Pixel contre 77 millions iPhone pour la Pomme. Pour rappel, en janvier 2018, HTC a indiqué avoir conclu la vente de sa division smartphones à Google pour un montant de 1,1 milliard de dollars, officialisant la transaction après son annonce en septembre 2017 et l’accord des autorités de régulation.