Si vous êtes développeur Android et enregistré sur le Market, vous avez accès à ce lien : http://android.brightstarcorp.com/index.htm. Pour tous les autres, voilà ce qu’on y voit :

Les Dev Phones sont des téléphones prévus pour que les développeurs puissent travailler leurs applications sans être bloqués par l’émulateur. Ils ont la particularité d’être rootés et désimlockés.

Pour ceux qui n’ont pas suivi l’historique, en premier le HTC G1,  ou Dream, est apparu comme le premier Dev Phone. Puis après quelques temps d’exploitation commerciale, le HTC G2, ou Magic, est devenu à son tour un Dev Phone, le 2. Et dernièrement, c’est au tour du Nexus One de devenir un Dev Phone.

Si à l’époque de leur sortie, les HTC G1 et G2 n’avaient pas de concurrence directe au sein d’Android, on pouvait comparer les mobiles à d’autres concurrents pour se rendre compte qu’ils n’étaient pas à la pointe de la technologie à leur sortie (au niveau matériel). De même le Nexus One, à sa sortie, était en adéquation avec le marché haut de gamme, mais il n’était pas particulièrement en avance. Sous Android, il était équivalent au Milestone et des mobiles comme le HD2 ou l’iPhone 3GS n’avaient rien à envier au Nexus One. On peut donc voir que la sortie des mobiles destinés à devenir des Dev Phones n’est pas une révolution technologique.

Dernièrement, avec l’annonce du Google Nexus S, nous nous rendons compte que Google ne cherche pas à sortir le téléphone ultime. D’ailleurs nous sommes un peu déçus par ce dernier. Ce mobile apporte des technologies très innovantes comme le NFC. Mais quand on sait que des terminaux survitaminés à base de Tegra 2 ou Snapdragon double cœurs sont prévus dans un mois, alors on peut le trouver un peu faiblard. Il est fort à parier que ce mobile n’aura pas le succès commercial qu’il mérite, que Google sera quand même content, que nous, nous ferons un article sur sa réussite de vitrine et que les sites spécialisés sur la concurrence souligneront ce revers pour Google.

Mais analysons autrement. Et si la série des Nexus One n’était pas qu’une simple vitrine, et si les mobiles n’étaient pas non plus prévus pour être vendus. Quand on voit leur devenir, il n’y a qu’une conclusion qui reste : ce sont des mobiles de développeurs. A chaque fois, les terminaux sont en adéquation parfaite avec les nouvelles fonctionnalités introduites dans la plateforme. Mais le buzz aidant, on se retrouve à penser que ces mobiles doivent être vendus au plus grand nombre. Pour faciliter ce buzz, Google donne un nom plus vendeur que « Dev Phone » : « Nexus ». Mais que neni, les actions de distributions aux conférences de développeurs en témoignent. Google ne veut pas vendre des Nexus, mais populariser et donner accès aux dernières innovation de la plateforme Android.

Donc si vous êtes développeurs foncez vers ce mobile qui vous permettra d’expérimenter toute la plateforme. Si vous êtes un consommateur, attendez, il y aura de meilleurs mobiles pour l’expérience utilisateur dans 1 mois. Et si vous êtes journalistes, encouragez le buzz, c’est bon pour l’innovation, ça oblige la concurrence à se bouger et les constructeurs de l’OHA à faire de meilleurs mobiles.

http://android.brightstarcorp.com/index.htm