Les informations étant plus importantes les unes que les autres, il nous a été difficile de tout caser à la suite, donc nous éparpillons un petit peu les dernières nouveautés.

Plus tôt dans la journée, nous vous proposions une démonstration de quelques unes de performances d’Android Gingerbread (2.3).

Comme convenu, on a retrouvé hier soir le père fondateur d’Android, Andy Rubin à la conférence D: Dive into Mobile, mais chez nous il était pas loin de 4h00 du matin…

C’est alors qu’Andy Rubin décide de nous présenter une tablette Android de Motorola. Les yeux écarquillés, on se question, et puis il nous cite que c’est la version d’Android Honeycomb (miam).

On comprend alors que Google et Motorola travaillent bien ensemble, puisqu’elle est la première tablette à être élaborée sur cette nouvelle version.

Pour parler un peu des performances, plutôt dans la matinée nous avons croisé cette même tablette dans un autre article montrant la nouvelle version de Google Maps Mobile 5.

La démonstration présentée par Andy Rubin, était l’une des futures intégrations de Google Maps Mobile 5 (en plus du mode hors-ligne), qui consiste à créer des vectoriels de bâtiments en 3D. Une des futures intégrations que certains terminaux devront oublier, puisque leur écran n’étant pas totalement multi-points ne le permet tout simplement pas.

google-maps-3D-building

Si vous regardez bien la vidéo, vous remarquez que le multi-points tourne et plonge suivant la direction que prennent vos doigts. Et ça sur un écran dual-touch comme le Nexus One ou HTC Desire, il faut l’oublier.

La nouvelle version d’Android Honeycomb s’avance avec une interface plus adaptée, plus travaillée. Nous avons enfin quelque chose qui peut commencer à rivaliser avec la concurrence.

La première capture d’écran que nous avons faites concerne l’écran de verrouillage, qui se déverrouille d’une pression du doigts, et ce, dans n’importe quel sens.

Ensuite nous découvrons un géant Google Talk, mais aussi une gestion de multi-écrans présentée sous la forme de fenêtres séparées, permettant le mode paysage et portrait.

A la suite, nous apercevons très brièvement l’application Gmail qui a également le support du mode portrait (que j’ai peiné à capturer), ainsi qu’un mode paysage avec la liste des emails sur la gauche et leur contenu sur la droite.

Que ce soit sur le bureau ou dans une application, l’écran tourne à 360° sans aucun ralentissement remarqué. La mini-présentation de Google Maps Mobile 5 ne semble pas encore au point, mais il ne faut pas oublier que c’est en développement et que l’évolution suivra.

La version d’Android Honeycomb sortira dans le courant de l’année 2011.

Pour terminer, cette tablette supporte une architecture double-coeur nVidia Tegra 2 cadencée à 1 GHz avec une dalle tactile de taille inconnue. On pense que c’est un peu plus large que 7 pouces, peut-être 9 pouces ?

Source Engadget.