Quoique l’on dise, l’année 2010 a été une superbe année pour Google, une des meilleures années sûrement. Malgré tout, beaucoup affirment que Google est en perte de vitesse, et aurait même perdu tout avantage concurrentiel. Pourtant, c’est tout l’inverse.

Aucune entreprise de hautes technologies dans le monde n’a autant innové et sorti de produits avec une telle fréquence que Google. Vous pouvez le constater par vous même, il ne se passe aucune semaine où Google n’a pas quelque chose à annoncer de nouveau.

Le succès de Google en 2010 peut être défini à travers trois facteurs, tout comme ils expliquent pourquoi 2011 sera une excellente année :

  1. Google a réalisé beaucoup d’investissements stratégiques clés et certains commencent à porter leurs fruits, dont Android ;
  2. L’année 2010 est une année clé pour Google, elle marque un changement important dans le développement de produits et services, en accélérant les annonces et les cycles de développement ;
  3. Le mobile est en pleine révolution et Google a su imposer très rapidement Android sur le marché, mais également Chrome OS et de nombreux services de « cloud computing ».

Au cours de la dernière décennie, Google a réalisé d’énormes investissements qui commencent sérieusement à payer, dont YouTube et Android en 2005. Google a choisit, comme beaucoup, d’investir pendant la crise sur ce type de produits pour ensuite les faire fructifier sur plusieurs années. Le géant du Web a commencé à récolter les fruits de ces investissements en 2010, et 2011 va être une année record : Le rythme de développement de produits Google n’a jamais été aussi rapide, et c’est l’ingrédient essentiel pour la prospérité future.

Historiquement, les sociétés qui continuent d’investir pendant les crises économiques sont récompensées par la suite, Apple en est l’exemple. En 2000/2001, les actions de Apple se sont écroulées, pourtant : iTunes, Mac OS X, Apple Store et l’iPod. C’est un point de vue peut-être trop simpliste, mais les parallèles sont pourtant faciles à établir.

Android et Chrome ne sont tout simplement pas des succès significatifs, mais ils changent fondamentalement la donne pour Google. Par exemple, Android. Nous ne sommes pas sur FrAndroid pour rien… T-Mobile a lancé le G1 en 2008, le fameux HTC Dream sorti plus tard chez Orange France. En 2009, les ventes d’androphones s’établissent à 6,8 millions d’unités. En décembre 2010, Google compte en un seul mois 9 millions de téléphones vendus, c’est le succès du Motorola Droid (Milestone en Europe) aux Etats-Unis. Début 2010, Google comptait 60 000 activations par jour, on est aujourd’hui à plus de 300 000 par jour. Enfin, Nielson vient d’annoncer que la part de marché d’Android a dépassé celle de l’iPhone aux Etats-Unis.

Android est peut-être open-source, mais il ne serait jamais allé aussi vite sans un investissement massif et continu de la part de Google. Par exemple, Google a annoncé le Nexus One au début de l’année 2010. Peu de blogueurs et de journalistes ont compris l’intérêt de ce téléphone…

Nexus One

Je ne vous raconte pas le nombre de fois où j’ai pu lire que le Nexus One était un échec en raison du nombre de ventes directes. Sauf que le Nexus One a atteint les deux objectifs qui lui était attribué :

  • Fournir aux fabricants et aux développeurs un androphone de référence
  • Pousser les dernières mises à jour d’Android dessus (Bon, le Nexus One n’a toujours pas Android 2.3, mais entre temps Google a sorti le Nexus S)

Je pourrai continuer en vous parlant du succès flagrant de Chrome, les derniers chiffres l’établissent à plus de 20% de part de marché, un développement très rapide.

Enfin, il y a également Chrome OS et Google TV. Beaucoup décriés, ces deux produits sont pourtant définitivement tournés vers l’avenir : d’un côté le cloud computing qui bouleverse nos réseaux, et de l’autre un produit qui va révolutionner votre consommation des loisirs numériques.

En plus d’augmenter les développements et de réduire les temps de cycles de développement, Google a continué  à innover et investir massivement :

  • L’acquisition AdMob
  • Android 2.1, 2.2, 2.3
  • Android et iPhone apps (tout simplement trop nombreux pour être énumérées)
  • Chrome (v4.0.249 – v8.0.552)
  • Chrome Web Apps Store
  • Plusieurs comptes dans Gmail (navigateur)
  • Google Apps Marketplace
  • Google Books
  • Google Buzz
  • Google Earth pour Android
  • Google Maps pour mobile (v3.4 – v5.0)
  • Google TV
  • Google Voice
  • «Près de chez moi maintenant » pour mobile
  • Priorité boîte de réception pour Gmail (Gmail et mobile)
  • mises à jour sur YouTube (tout simplement trop nombreuses pour être énumérées)
  • « Où suis-je? » pour mobile
  • Etc…

D’autres produits comme Google Wave n’ont pas survécu. Ce service était trop en avance sur son temps, il rassemblait des fonctions collaboratives et du temps réel. La complexité du service lui aura coûté trop cher.

Pour 2011, on peut être rassuré pour Google et ses investissements : l’activité du moteur de recherche (avec la publicité) suffit amplement à payer les employés et continuer ce développement accéléré. La croissance du marché d’Android et de Chrome sera très importante, je peux vous assurer que Google a mis les grands moyens pour.

Beaucoup sont persuadés que iOS est la plate-forme de choix, en raison de la demande. Néanmoins, je suis sûr que le succès du modèle « app-centric » est transitoire. Les développeurs sont assez facilement attirés par ces modèles car le développement est plus facile et il y a plus d’argent à se faire.

Si on devait comparer les PC et les smartphones. Je vous dirais que les smartphones sont plus intelligents. Ils peuvent se localiser géographiquement (GPS et boussole) et s’orienter dans l’espace (gyroscope). Ils répondent au contact humain (écran capacitif) et à l’interaction (accéléromètre, capteur de proximité). Ils peuvent prendre des commandes vocales et aider les gens à trouver leur chemin. Et ainsi de suite. Les smartphones sont multifonctionnels et personnels, et fondamentalement, ils sont constamment connectés : la voix ou vidéo; SMS, messagerie instantanée et e-mail, la recherche de personne ou de ce que vous souhaitez acheter.

La personne qui pourrait passer des heures sur son PC passe quelques minutes sur son smartphone. C’est pour cela que je pense que Microsoft a la bonne approche avec Windows Phone 7. Utiliser moins, plus rapidement son smartphone et avoir des relations plus étroites grâce à des fonctionnalités intégrées ou des applications étendues.

Je ne pense pas que les applications vont disparaître, mais il arrivera un moment où les gens en auront marre. Trouvez-vous cela logique d’ouvrir plein d’application pour : lire vos e-mails, regarder la météo et vous localiser. Ou préférez-vous pouvoir faire tout cela en un même et seul endroit ?

Voici les marchés clés pour Google en 2011 :

1. Recherche (y compris les mots-clés et la publicité)

2. Android

3. Chrome / Chrome OS

4. Messagerie (Gmail avec Google Talk et Google Voice)

5. Google TV

Dans la course à l’innovation et la technologie, la vitesse et l’utilité sont essentiels. On peut pas donc pas dire que Google ralentit, le développement de ses produits n’a jamais atteint ce rythme effréné d’aujourd’hui. 2011 s’annonce comme un millésime.

Références :