Gingerbread reçoit une troisième révision, qui s’attarde cette fois sur le NFC.

Android 2.3 est sorti à la mi-décembre. Jusqu’à présent seul le Google Nexus S profite de cette version officiellement. Le Nexus One est délaissée par le géant de Moutain View, au grand dam de ses possesseurs. Un téléphone vendu comme prioritaire pour les mises à jour attend depuis près de deux mois. Mais revenons à Gingerbread qui a subi deux révisions pour l’instant.

La première, 2.3.1, se concentrait principalement sur la stabilité et diverses optimisations. Un mois plus tard, la 2.3.2 arrivait pour combler une faille dans la gestion des sms. En effet, il était possible que votre téléphone envoie des sms à des mauvais correspondants, sans que vous ne vous en aperceviez directement. Aucun changement majeur n’était à noter sur d’autres composants de la plateforme.

Aujourd’hui, la 2.3.3 est de sortie. Elle concerne principalement la technologie NFC, mais ne fait pour l’instant pas l’objet d’une OTA sur les Nexus. Dans le détails, on retrouve :

– La lecture/écriture pour le NFC, tout en intégrant de nouveaux standards (NFC-A (ISO 14443-3A), NFC-B (ISO 14443-3B), NFC-F (JIS 6319-4), NFC-V (ISO 15693), ISO-DEP (ISO 14443-4), Mifare Classic, Mifare Ultralight et tags NFC Forum NDEF).

– Dans les précédentes révisions, lors d’un passage sur un tag NFC, l’application était notifiée en une seule étape. Désormais, le processus se décompose en quatre parties, ce qui permet de récupérer l’événement avant qu’il ne soit envoyé vers les autres applications.

– L’échange en peer-to-peer est rajouté, mais dans une version basique. Pour rappel, des chercheurs de l’université de Stanford avait utilisé ce protocole pour s’échanger des données et des applications.

– Le Bluetooth supporte maintenant les connexions socket non sécurisées. L’intérêt est la communication avec des appareils qui ne disposent pas d’une interface utilisateur pour rentrer des identifiants.

– Au niveau des graphismes, une bibliothèque permet de décoder la région d’une image (sous forme rectangulaire).

– Les résultats de la reconnaissance vocale peuvent maintenant être gérés plus finement par les développeurs.

Le niveau d’API est le 10, et Google indique sur son blog que la majorité des futurs appareils sur Gingerbread embarqueront directement cette version. Vous pouvez trouver des détails complémentaires, sur cette nouvelle version de l’API, directement depuis les notes de version.

Aujourd’hui, HP fait une conférence pour annoncer ses prochains périphériques sur webOS. La publication simultanée de cette version semble donc être voulue.