Google France annonce ne pas vouloir lancer la Google TV en 2011.

Google France a largement communiqué ces derniers jours. Nous avons appris, par l’intermédiaire de Jean-Marc Tassetto, PDG de Google France, que Google Voice allait enfin arriver. Sans fournir de date précise, la plage fin 2011-début 2012 est avancée. L’avantage du système est de posséder un seul numéro, qui peut être utilisé par tous vos téléphones autant mobiles, que fixes. Cela signifie par exemple, que la journée vous redirigez le numéro vers votre mobile, puis le soir, sur votre fixe. Votre correspondant se moque de savoir sur quel téléphone il appelle. D’autres avantages sont mis en avant : la possibilité de pouvoir passer des coups de fil gratuits sur internet, ou à tarif réduit pour l’étranger, d’envoyer des sms gratuitement et de recevoir par écrit le contenu de votre messagerie vocale.

La Google TV a été annoncée à la Google I/O 2010, pour déboucher sur une commercialisation au mois de novembre aux Etats-Unis. L’intérêt est de pouvoir regarder sa télévision, tout en surfant sur internet, jouer à des jeux, lancer des applications… Les débuts ont été difficiles, car peu de modèles ont été vendus. Les chaînes américaines (ABC, CBS, NBC et Fox) se sont également dressés contre le produit, pour empêcher les clients d’accéder notamment au contenu dit de rattrapage. Pour la France, il ne faudra pas compter sur 2011, car le PDG de la branche française indique :

« Il faut d’abord attendre les retours des Etats-Unis, qu’on analyse avant de décider si on déploie ailleurs, et où. Cela prend du temps. »

La situation est aussi différente, dans l’hexagone, car les foyers sont massivement équipés de box. La Google TV était soit délivrée sous la forme d’un boitier ou directement intégrée dans les télévisions. Rajouter un nouvel élément semble improbable, le marché français serait plutôt orienté vers les télévisions déjà équipées.

Ce délai était prévisible, car aux Etats-Unis un « reboot » (relancement) a lieu, avec l’arrivée de l’architecture ARM. Elle permet notamment de baisser le coût des produits. En effet, Apple avait sorti son Apple TV, pour 119€, alors que les produits Google TV étaient plus chers. Google va devoir tout remettre à plat, s’il veut éviter que le projet ne soit oublié.