En Février, Android représente presque 1/4 des téléphones vendus en France. Symbian s’écroule et iOS passe sous la barre symbolique des 30%.

Nous vous avions déjà communiqué les parts de marchés des différents systèmes d’exploitation en décembre 2010, en France. Nous avions alors, Symbian (30,2%), iOS (30%), Android (19,3%), Windows Mobile/Phone (9,7%) puis Blackberry (8,1%). comScore vient de publier les statistiques pour les deux premiers mois de l’année 2011 et du changement a eu lieu. Aujourd’hui, il y a plus de 13 millions d’utilisateurs de smartphones, soit deux fois plus qu’il y a un an.

Symbian laisse sa place de leader, pour atteindre 26,1% de parts de marché. Il y a tout juste un an, le système de Nokia représentait 41% du marché français. La chute semble pour l’heure instoppable, d’autant plus que Nokia souhaite se recentrer (mais pas abandonner) sur Windows Phone 7 et même tenter l’expérience Meego. L’année 2011 risque d’être difficile pour le finlandais, car la concurrence profitera de la quasi-absence de cet acteur majeur des télécommunications.

Passons maintenant à l’iPhone, qui prend logiquement la première place. Cependant, il faut nuancer une telle information, car le système d’exploitation vient de passer sous la barre des 30%. En septembre dernier, iOS était pourtant à 33%, mais a fortement chuté en l’espace de deux mois. Sur un an, le système a réussi à recruter 1,6 million de nouveaux clients. Il faut rappeler que la France a été le pays ayant mis fin à l’exclusivité du téléphone à un seul opérateur. De même, Virgin Mobile a lancé le téléphone à la mi-décembre, mais n’a pas eu un impact positif. Sur les trois derniers mois, on observe une stagnation. Certaines rumeurs laissent croire que l’iPhone 5 pourraient arriver en juin ou en septembre, mais un cycle annuel est peut-être aujourd’hui trop long. Apple pourrait aussi proposer plusieurs modèles, afin de cibler un marché plus large.

Passons maintenant à Android. La croissance ne cesse d’être forte depuis mars 2010. Alors qu’il ne représentait que 4% il y a un an, il absorbe 23,1% du marché aujourd’hui. Sur un an, le système de Google a réussi à conquérir 2,8 millions de clients. Si les courbes continuent leurs chemins, il est fort probable que Symbian et Android soient à égalité au mois de mars. Par conséquent, dès le mois d’avril, Android devrait officiellement être la seconde force en France. Selon Le Figaro, Android devrait devenir « d’ici à l’été le système d’exploitation le plus répandu sur les smartphones en France, comme il l’est déjà aux États-Unis. ». Les mois à venir devraient voir bugdroid croquer à pleines dents des parts de marchés à ses concurrents. Cela devrait être facilité par les publicités de The Phone House, ou du Nexus S. De même les offres alléchantes des opérateurs devraient aider une adoption plus conséquente.

Microsoft laisse sa troisième place. Bien que Windows Phone 7 soit sorti à la fin octobre, rien ne semble pour l’instant enrayer cette chute. A l’heure actuelle, il ne représente que 7,7%, soit trois fois moins qu’il y a un an. Il faut espérer que le partenariat avec Nokia porte rapidement ses fruits, sans quoi les deux partenaires pourraient se trouver dans une situation délicate.

Blackberry prend la quatrièmec place et en profite pour gagner du terrain sur ce marché ultra concurrentiel. 8,5% des smartphones vendus au mois de février utilisaient cet OS. Alors qu’il était initialement réservé aux professionnels, de plus en plus de jeunes adaptes de SMS, se tournent vers ce type de smartphone. Samsung, Acer, HTC essaient aussi de s’engouffrer dans cette brèche, avec des smartphones Android.

La part « Autres » est en forte augmentation pour passer au dessus des 4%. Cet ensemble inclus notamment Bada, webOS, Maemo… Ces systèmes ont encore du chemin à parcourir avant d’avoir une meilleure notoriété auprès du public.

Source : Le Figaro