Android pourrait représenter 49,2% des ventes de smartphones en 2012, dans le monde.

Le cabinet Gartner est reconnu pour le sérieux de ses études. Il prédit l’évolution dans les années à venir, mais donne aussi des indications sur les années passées. A ce jeu de la « boule de crystal », le cabinet s’en sort généralement bien. Aujourd’hui, de nouvelles prévisions sont émises sur le marché des smartphones. Les chiffres concernent les ventes au niveau mondial et sont exprimés en milliers d’unités.

Il est tout de même intéressant de voir les différentes parts de marché au niveau mondial, en 2010. Symbian (37,6%) se trouve à la première place, suivi par Android (22,7%). Ensuite c’est Blackberry avec 16% du marché, qui ferme la marche.  iOS (15,7%) suit, alors que Microsoft doit se contenter de 4,2% du marché, et le reste (webOS, Bada…) cumulent 3,8%. On voit que la France fait exception. En effet, Symbian est plus bas et se trouve à environ 30%, Android est à ce niveau, mais c’est iOS qui est beaucoup plus fort, avec environ 30% du marché.

En 2011, Symbian devrait s’effondrer à 19,2% (contre 37,6% un an plus tôt). Android prendrait naturellement la première position avec 38,5%. Mais la deuxième place reviendrait à iOS, qui ferait légèrement mieux que le système de Nokia avec 19,4%. RIM diminuerait légèrement, mais WP7 augmenterait. Sur de nombreuses études, on voyait cette part diminuer, ce qui semble très peu probable. Par conséquent, Gartner semble (j’insiste sur le mot) être un peu plus juste.

Mais c’est surtout en 2012, que notre bugdroid deviendrait le leader incontesté de l’univers… des smartphones. Avec près de 49,2% du marché, il serait alors intouchable. Cela est du à une baisse généralisée des concurrents, à l’exception de Windows Phone 7, qui obtiendrait 10,8% et passerait enfin devant Symbian (5,2%).

En 2015, attention la fenêtre de temps bascule de 1 an à 3 ans. Android perdrait un peu du terrain, à 48,4%. Cela profiterait principalement à WP7, qui passerait à 19,5%. Mais notons la part de Symbian à 0,1%. Blackberry et iOS verraient leur part grignotées d’années en années.

Au niveau du marché, il devrait quasiment être multiplié par 1,5 entre 2010 et 2011, par 1,3 entre 2011 et 2012 et par 1,75 mais cette fois-ci sur la plage 2012 – 2015. Tous ces chiffres sont à prendre avec une extrême prudence. Seulement l’évolutions des différents acteurs devraient suivre les indications de Gartner.