Après l’échec de Google Buzz, le géant de Mountain View retente sa chance avec Google+.

De l’aveu même d’Eric Schmidt, l’ex-PDG de Google n’est pas arrivé à prendre le tournant du social. Il y a bien eux des tentatives, mais qui se sont toutes soldées par un échec. Google Buzz était certainement trop ancré dans GMail pour pouvoir grossir. Sa gestion calamiteuse de la vie privée l’avait fortement desservi. Pour Wave, le projet était certainement trop en avance sur son temps, ou tout au moins pas optimisé pour des longues discussions. Orkut résiste aujourd’hui, mais n’arrive à percer que dans certains pays.

« Nous avons beaucoup appris avec Buzz et l’une des choses que nous avons apprises c’est qu’il y a une réelle opportunité sur le marché pour un produit destiné à ceux qui s’inquiètent du respect de leur données personnelles et de la façon dont leurs informations sont partagées » Bradley Horowitz, vice-président chargé du Product Management

La tâche de Sergey Brin est désormais de corriger le tir et oblige tous les employés à travailler dans ce sens. Le géant Facebook est passé par là et ses 700 millions de membres seront difficilement délogeables. Il faudra que la proposition de Google soit innovante et intéresse le grand nombre. 

Ce projet s’appelle Google+ et intègre notamment la gestion des cercles dans ses relations. Cette information avait fuité il y a plusieurs mois et nous attendions une date de sortie. A l’heure actuelle, il est encore en phase de test et s’ouvre peu à peu via des invitations des utilisateurs.

L’interface ressemble à si méprendre à celle de Facebook : sur la droite vos différentes relations avec l’intégration de Talk, au milieu tous les échanges avec vos amis (un fil d’actualité) et sur la droite, des suggestions d’amis, une publicité pour l’application Android…. Chaque message peut être commenté et être aimé (+1 chez Google). On peut également facilement envoyer des photos (lien avec Picasa Web) et vidéos.

+Cercles (Circles) : Tout comme sur Facebook, vous allez pouvoir classer vos amis. Votre statut pourra ainsi être envoyé à tout le monde, à un cercle en particulier… Ce n’est pas en soi une nouveauté majeure, mais qui sera certainement importante auprès des nouveaux arrivants.

+Déclics (Sparks) : Si vous aimez en particulier un sujet (Android par exemple), vous allez pouvoir recevoir des informations uniquement pour cette catégorie. Plus de 40 langues sont supportées et le contenu est très varié

+Vidéos-bulles (Hangouts) : Il s’agit de faire un chat avec une ou plusieurs personnes. La particularité est de pouvoir intégrer plusieurs amis dans la conversation. L’arrivée récente d’Android 2.3.4 avec le chat vidéo n’y était certainement pas étrangère

+Mobile (Instant Upload) : L’accent sera porté sur la mobilité et notamment les smartphones Android. La première est plus ou moins en relation avec Latitude et ses check-ins. Vous allez pouvoir dire à vos amis que vous vous trouvez à un endroit (équivalent de Facebook Places).

L’application officielle pourra partager facilement vos photos et vidéos prises. Lors de l’envoi, vous pourrez choisir quel cercle le recevra.

+Clique (Huddle) : Chat instantané en groupe. Utile pour des réunions ou pour organiser un événement à la dernière minute.

L’application est disponible sur l’Android Market (version 1.01 corrigeant quelques bugs) :

Quelques captures :

Depuis cette nuit des invitations ont pu être envoyées et le service s’ouvre peu à peu. Après l’avoir regardé quelques minutes, on ressent tout même la très forte inspiration de Facebook. Google y apporte tout son éco-système, mais cela sera-t-il suffisant ?