Google vient d’annoncer qu’il ne supportait plus App Inventor. Cela intervient suite à la fermeture de nombreux projets du Google Labs. En revanche, il sera open source, ce qui lui permettra de continuer à vivre.

Google a lancé au mois de Juillet 2010 l’App Inventor, sous la forme d’un Google Labs. Ce service permet de développer des applications Android directement depuis son navigateur. Il est ensuite possible de les utiliser sur l’émulateur ou bien directement sur le téléphone. Les serveurs stockent vos travaux, ce qui vous permet de toujours en garder une trace. Dans un premier temps, seules les personnes sélectionnées par Google pouvaient y avoir accès. Dès la mi-décembre, toutes celles ayant un compte Google pouvaient y accéder en se rendant directement sur le site.

Google a créé ce projet, car on assiste aujourd’hui à de grands changements dans la manière dont les gens utilisent leurs appareils mobiles. Les smartphones, Android ou même l’iPhone, fournissent aux utilisateurs de nombreuses fonctionnalités reliées à Internet. Comme les gens deviennent plus à l’aise l’accès au Web mobile, Google a voulu leur permettre de créer des services mobiles et des applications. Ce projet permet de développer des applications, indépendamment de leurs connaissances en programmation informatique.

Mais récemment Google a décidé de fermer les Google Labs. Sur Android, les projets sont nombreux : Google Goggles, Listen, Gesture Search, Sky Map, My Tracks, Open Spot, Shopper, Finance et bien évidemment App Inventor. Les applications resteront sur l’Android Market et le code sera donné à la communauté, via l’utilisation d’une license open source. Pour ce qui est d’App Inventor, sachant que l’application a rencontré du succès dans des écoles, le support sera maintenu dans ce contexte. Pour le reste, il faudra compter sur la communauté pour que le projet soit hébergé et amélioré.

Cette décision a été prise suite à l’arrivée de Larry Page, comme PDG de Google. Plutôt que de s’éparpiller, il préfère recentrer ses troupes sur des projets plus prometteurs. Son arrivée a été marquée par un accent porté sur l’aspect social, qui semble pour l’instant fonctionner avec Google +.