La Google TV arrivera au cours des six prochains mois (début 2012 vraisemblablement) en Europe.

Initialement, la Google TV est sortie fin 2010 aux Etats-Unis, avant de s’exporter en 2011 en Europe. Or le projet n’a pas réussi à prendre correctement son envol au pays de l’oncle Sam. Plutôt que d’échouer dans d’autres contrées, Google a décidé de revoir sa copie et de changer sa stratégie par la même occasion. Un des éléments essentiels de ce départ raté provient du prix, car la box proposée par Logitech, la Revue, était à 299 dollars et vient tout juste de baisser à 99 dollars, signe que le produit est « abandonné ». Il existait également des télévisions qui embarquaient directement le système, mais qui, de par leur tarif trop élevé, n’ont pas réussi à se vendre. Les grands réseaux américains ont également massivement bloqué l’accès à leur contenu (pas le direct), ce qui a grandement affaibli ce produit qui voulait utiliser ce point comme une force.

A la Google I/O 2011, il avait été annoncé que le « reboot » du projet allait commencer avec le passage sous Honeycomb. Il était normalement prévu pour cet été, mais présentement, il ne s’agit que d’une version bêta officieuse. En parallèle, un SDK est proposé aux développeurs pour qu’ils puissent commencer à développer et/ou optimiser leurs applications. Avant la fin de l’année, il devrait donc y avoir de nouveaux produits sous Google TV, car Eric Schmidt a annoncé que de nouveaux partenaires (pour du contenu, mais aussi pour du matériel) allaient rejoindre l’aventure.

L’ex-PDG de Google, Eric Schmidt, a annoncé vendredi lors du Festival de la télévision d’Edimbourg que le service de télévision connectée à internet serait enfin lancé au début de l’année prochaine en Europe :

« Certains aux Etats-Unis craignent que notre objectif soit de concurrencer les diffuseurs ou les créateurs de contenus. En fait, c’est tout l’inverse », a déclaré Eric Schmidt lors d’un discours prononcé au Festival de la télévision d’Edimbourg.

« Nous voulons soutenir l’industrie créatrice de contenus en proposant une plate-forme ouverte pour que la prochaine génération de téléviseurs puisse évoluer, de la même façon qu’Android est une plate-forme ouverte pour la prochaine génération de téléphones mobiles », a-t-il dit.

« Nous prévoyons de lancer Google TV en Europe au début de l’année prochaine ». (via Le Nouvel Obs)

Si Google est tant attaché à ce domaine c’est qu’il est relativement peu présent dans son univers, avec son domaine de prédilection : la publicité. Avec l’expérience de YouTube, le projet semblait bien parti, mais le code génétique de Google comprend de faire des erreurs. Cela permet ensuite de faire un produit qui correspond aux attentes. C’est un peu ce qui se passe avec Google+, qui vient après Wave et Buzz.

Source : Reuters