Google lance l’initiative GoMo, afin d’aider les sites à s’adapter aux terminaux mobiles.

L’explosion des smartphones s’est accompagnée d’un intérêt croissant pour Internet. Les applications natives ont la particularité d’offrir une expérience optimisée pour la plateforme. Seulement, il arrive qu’elles ne soient pas toujours parfaites ou tout simplement qu’une application n’existe pas. Dans ce cas, il faut alors se tourner vers le navigateur.

De plus en plus de sites font l’effort de proposer un contenu adapté aux terminaux mobiles. Cela passe par des optimisations de l’interface, la compression des images et parfois l’ajout d’un contenu spécifique. Mais cet élan est en cours et de nombreux mauvais élèves tardent à franchir le pas.

C’est dans l’optique d’accélérer le processus que Google vient de lancer l’initiative GoMo (pour Go Mobile). Elle vise plus particulièrement les entreprises, qui n’ont pas forcément conscience du mouvement. Pour cela, des exemples de sites mobiles réussis sont donnés. Un « testeur » de son site en version mobile est également fourni, avec un Nexus One/Sensation. Des développeurs sont référencés (Google y compris, via son Site Builder), afin d’aider les entreprises dans cette démarche.

Un guide des bonnes pratiques est aussi proposé :

1] Rapidité
2] Simplifier la navigation
3] Etre optimisé pour les doigts (boutons facilement cliquables…)
4] Mettre l’accent sur la visibilité (éviter de devoir zoomer)
5] Accessibilité : toutes les plateformes et les différentes orientations
6] Facile à l’utilisation
7] Local
8] Transparent : interaction ordinateur/mobile
9] Rediriger automatiquement vers la version mobile
10] Ecouter, apprendre et faire les modifications

Dans son rapport financier du troisième trimestre 2011, Google a confirmé l’importance de la publicité mobile, avec près de 2,5 milliards de dollars. Par conséquent, l’initiative GoMo est aussi un moyen d’accroître les revenus de Google.