Un nouveau contrat doit être accepté par les développeurs utilisant l’Android Market. Alors qu’une rumeur était née sur le web, il n’y a au final aucun changement pour l’utilisateur.

L’Android Market a proposé depuis son lancement une fonctionnalité très pratique : le remboursement d’une application. Aucune justification n’est demandée et offre donc un mécanisme très souple. Chez les concurrents, la situation varie d’une boutique à l’autre et nous avions mis en avant il y a peu la nouvelle politique du Samsung Apps sur Bada. Le Try’n Play consiste pour le développeur à donner une durée pendant laquelle l’acheteur peut demander le remboursement. Cette flexibilité semble idéale dans la mesure où les jeux nécessitent un temps d’essai plus conséquent, vu qu’il faut souvent télécharger du contenu additionnel (dans certains cas 1 Go).

Pour ce qui est de l’Android Market, une fenêtre de 24 heures avait dans un premier temps été instaurée. Elle était pour de nombreuses personnes le temps idéal pour tester en profondeur le produit et ainsi se rétracter ou non. Mais Google et certains développeurs se plaignaient que la période était trop importante. Une mesure drastique a alors été prise, limitant cette fenêtre à seulement 15 minutes. Dans un premier temps, elle était même très pénalisante, dans la mesure où le temps de téléchargement était décompté. A la Google I/O, en mai dernier, il avait été indiqué que le temps d’installation de l’application n’était plus pris en compte.

Depuis hier, un nouveau contrat doit être accepté par les développeurs utilisant l’Android Market. Notez qu’il est obligé de le signer, sans quoi Google supprimera les applications de sa boutique. C’est donc un passage en force et qui avait provoqué l’euphorie chez nombres d’utilisateurs dans un premier temps. Il semblait que la période de remboursement automatique (15 minutes) ait été modifiée. Malheureusement, ce n’est absolument pas le cas !

En réalité, chaque développeur peut effectuer un remboursement après que la période des 15 minutes soit passée. Il faut simplement le contacter et il se doit de répondre favorablement (selon la loi française). Il faut revenir au mois de juillet 2010, où Reto Meier expliquait la situation :

“re: Market Refund. No change to the DDA, it always said 48 to give us a buffer. Actual policy is still (and always was) 24hrs.”

Un développeur a 24 heures pour faire cette démarche et une marge de 24 heures supplémentaires est attribuée en cas de problème. Depuis ce tweet, la période de remboursement « automatique » est tombée de 24 heures à 15 minutes, sans pour autant impacter cette portion du Developer Distribution Agreement (la démarche du développeur donc).

Sachant que cette partie du contrat a toujours été présente, cette information n’était donc qu’une rumeur. Les raisons évoquées pour réduire à 15 minutes semblaient totalement contradictoires avec un éventuel passage à 48 heures.

Il n’y a donc aucun changement pour l’utilisateur :

  • 15 minutes pour un remboursement automatique (par simple désinstallation)
  • 24h-48h pour contacter le développeur et demander un remboursement manuel