J’y étais ! Dimanche dernier, j’avais reçu cet e-mail m’annonçant que j’étais invité dans les nouveaux locaux de Google en plein Paris près de Saint-Lazare, un Googleplex de 10 000 mètres carrés pour un investissement d’à peu près 100 millions d’euros. Quelle surprise ! Eric Schmidt et Nicolas Sarkozy allaient annoncer devant un parterre de journalistes et de Googlers, l’ouverture de ces bureaux qui intègrent un institut culturel et un centre de recherche et de développement. Enfin, c’est surtout le nouveau siège Europe du Sud, de l’Est, Moyen-Orient et Afrique de Google.

La bibliothèque ! 😉

La présence de Nicolas Sarkozy était loin d’être un événement mineur, un an auparavant il avait critiqué Google qui s’était installé en Irlande sans investir un penny en France (1 milliard de CA réalisés en France, 68 millions seulement déclarés). Nicolas Sarkozy voulait donc marquer le coup après cet investissement, il a ainsi martelé « C’est du lourd » devant Eric Schmidt assez discret. Cinq Googlers ainsi que deux entrepreneurs lui ont posé successivement des questions à propos de l’investissement en France, la création d’entreprises en France, la place de la Google sur le web, l’échec mal vu en France, etc.

De son côté Nicolas Sarkozy n’a pas toujours répondu aux questions posées, néanmoins il a fait passer un message sur sa « nouvelle » vision du web. Encore récemment, il nous parlait souvent de régulation du web, il a à ce propos voulu corriger le tir en nous expliquant qu’il avait enfin pu saisir les valeurs d’Internet : transparence, partage, liberté, etc.

Enfin, n’applaudissons pas si vite Google… Le laboratoire de recherche de Zurich emploie 700 personnes en recherche et développement, ils seront 70 en France, et enfin le nombre de collaborateurs va passer de 350 à… 450. Ce centre reste donc un investissement plutôt modéré qui aura fait oublier à Sarkozy les millions de dollars économisés grâce à la politique fiscale de pays comme l’Irlande qui attirent de nombreux sièges de grosses sociétés.

En tout cas, Google qui investit en France est tout de même un signal pour tous entrepreneurs français qui souhaitent se lancer en France dans le web et mobile. Le gouvernement souhaite développer la « Silicon Valley à la Française », avec de nombreux partenariats public-privé, sur le plateau de Saclay (Essonne). C’est loin d’être fait…

En attendant, Nicolas Sarkozy a surtout profité de l’événement pour vanter les mérites d’Internet à cinq mois des présidentielles, quel séducteur ! Enfin pour séduire les entreprises étrangères, le gouvernement devrait plutôt apprendre à gérer l’argent public, afin de modérer les taxations. Vous ne trouvez pas ? C’est un avis personnel, qui n’engage que moi…

Plus de détails sur le Googleplex de Paris par ici !