Petite rappel, Intel avait signé en septembre dernier un accord de partenariat avec Google. Suite à cet accord, Intel a consacré une grosse partie de ses équipes techniques (qui travaillaient sur Moblin/MeeGo) à porter ICS sur l’architecture x86.

Une image photoshopée, j’en conviens !

Depuis décembre 2011, c’est le cas : Android 4.0 est  finalisé sur Intel Atom Medfield. Qu’est ce que cet Atom Medfield ? C’est une architecture composée d’un processeur gravé en 32 nanomètres, il a été comparé aux architectures ARM en décembre dernier.  Le processeur testé était cadencé à 1,6 GHz et épaulé par 1 Go de mémoire de RAM, le tout sur l’outil de benchmarking CaffeineMark 3. L’Atom Medfield a obtenu un score de 10 500 points, soit 3000 points de plus que le score du Nvidia Tegra 2 (avec 7500 points), 2500 points de plus que le Qualcomm Snapdragon MSM8260 (famille des S3) de Qualcomm (avec 8000 points) et 2000 points de plus que le Samsung Exynos 4210 (avec ses 8500 points).

Néanmoins, depuis de nouvelles générations de SoC ARM sont sorties (Qualcomm S4, Nvidia Tegra 3). Nous avions pu prendre en main une première tablette sous architecture x86 (Intel Atom) au CES dans un showroom de Lenovo, il s’agissait de l’IdeaTab K2110.

Ce matin, un première photo d’un smartphone Motorola équipé d’un processeur Intel circule sur le net, ce qui pourrait prouver l’investissement de Google dans ce partenariat avec Intel. En effet, Google a racheté Motorola Mobility (le rachat vient d’être validé) en aout 2011. Motorola pourrait donc utiliser un processeur Intel à la place des célèbres Texas Instrument OMAP.

Attention, toutes les applications conçues pour tourner sur une architecture ARM ne tournent pas spécialement sur x86, cela sera une difficulté supplémentaire à l’adoption de l’Atom d’Intel par les constructeurs.