Google Expeditions supporte désormais la réalité augmentée avec le projet Tango. Anecdote ou fonctionnalité révolutionnaire ?

Google Expeditions sur un Asus ZenFone AR

Google Expeditions est une application conçue pour les écoles afin d’offrir une expérience concrète de la réalité virtuelle/augmentée aux étudiants. Cette application a connu un fort succès, puisqu’elle nécessite peu de moyens pour la mettre en place, tout en offrant un véritable effet « wahou » chez les jeunes têtes blondes. Cela est grandement facilité par l’achat de Cardboards par les écoles, afin de faire découvrir des expériences VR aux élèves.

Google Expeditions fonctionne selon un mode professeur / élèves. D’un côté le professeur décide quelle expérience diffuser et de l’autre les élèves peuvent les visualiser immédiatement sans pour autant faire des manipulations compliquées. Google Expeditions permet également de pointer des informations en particulier afin de s’attarder sur celles-ci.

Google Expeditions est par ailleurs l’outil idéal pour les personnes n’ayant jamais testé la réalité virtuelle. Les expériences sont en effet complètes, riches et il est possible d’aider la personne à apprivoiser cette technologie novatrice à distance.

Google a annoncé lors de sa keynote inaugurale que le projet Tango était désormais supporté par Google Expeditions. Cela veut donc dire que l’application peut gérer à la fois de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée. De passage sur le stand dédié, nous avons pu tester cette nouveauté.

La fameuse réalité mixte

Les smartphones compatibles Tango sont peu nombreux aujourd’hui, mais la proportion devrait fortement croître dans les mois à venir, puisque Google a affirmé que la deuxième génération de terminaux devrait rapidement pointer le bout de son nez. Il serait par ailleurs logique que le futur Pixel 2 dispose de cette fonctionnalité. Dans notre cas, nous avons pu essayer l’application sur un Asus Zenfone AR.

Mais revenons-en à Google Expeditions, qui permet de visualiser en réalité augmentée différents objets projetés par un smartphone maître. En se déplaçant autour du sujet, on ne distingue aucun ralentissement et la gestion de la distance est parfaitement maîtrisée. Notre hôte nous a ainsi présenté différents sujets : des planètes du système solaire, des bateaux historiques, des combinaisons spaciales, des bâtiments… Bref des thématiques qui concernent tous les domaines de l’éducation.

La valeur ajoutée est réelle et aucun temps d’adaptation n’est nécessaire. Contrairement à la réalité virtuelle qui enferme les utilisateurs, les élèves sont ici dans un espace ouvert, ce qui facilite grandement mise en place. Cette évolution permet d’offrir une belle vitrine pour le projet Tango, mais les écoles pourront-elles réellement financer un parc de smartphones compatibles Tango. Rien n’est moins sûr…