À l’occasion de la 19e édition du FISE (festival international des sports extrêmes) organisé à Montpellier, la marque Honor a annoncé le lancement français du Honor 6+. Ce smartphone se veut être un haut de gamme à petit prix dont le principal atout tient à son double capteur photo dorsal. Que faut-il penser de cet appareil photo et quels changements apporte-t-il ?

double capteur honor 6+

Les deux capteurs peuvent réaliser des mises au point différentes, sur l’arrière ou le premier plan, le tout pouvant être modifié après la capture. Les performances en faible luminosité sont également censées être améliorées, puisque le téléphone est supposé comparer les pixels de la photo réalisée par chaque capteur pour choisir à chaque fois le meilleur. Cela permet donc théoriquement de réduire le bruit de l’image finale.

Une mise au point a posteriori

Intéressons-nous aux résultats fournis par le Honor 6+. Premier élément concret, le téléphone dispose de 2 capteurs photo de 8 mégapixels à l’arrière, mais par la magie des algorithmes, ces deux capteurs de 8 mégapixels permettant de prendre des clichés de 13 mégapixels.

edf

focus premier plan

edf

focus arrière plan

La fonction phare du Honor 6+ tient à la possibilité de jouer sur le focus a posteriori avec la fonctionnalité grande ouverture. Concrètement, il est possible de prendre une photo avec des éléments sur différents plans et définir, après avoir pris la photo, la zone où vous souhaitez faire la mise au point. Si l’effet semble plutôt sympathique, la fonctionnalité reste très gadget. L’effet de flou n’est pas toujours plus heureux, avec un découpage manquant parfois de naturel entre les différents plans. 

Screenshot_2015-05-14-17-18-55

Screenshot_2015-05-14-17-18-42

Ce mode est le plus adapté pour valoriser des éléments sur le premier champ en permettant un effet de flou sur l’arrière-plan. Honor recommande d’ailleurs d’utiliser ce mode pour la capture de clichés à profondeur de champ raccourcie avec des objets ou des personnes situés dans une distance inférieure ou égale à 2 mètres par rapport à votre téléphone. Autant dire que vous ne pourrez pas utiliser une telle option pour la majorité de vos photos.

Panorama, mode rafale et vidéos

En plus de ce mode grande ouverture, l’application appareil photo du Honor 6+ propose les fonctions classiques d’un appareil photo de smartphone. Les photos que vous pouvez prendre sont d’office en 8 mégapixels et il faut aller dans les paramètres pour passer en 13 mégapixels. En condition de bonne luminosité, la qualité est au rendez-vous. À l’inverse, en situation de basse luminosité, il va être difficile de trouver un cliché qui sera fidèle et sans trop de bruit. 

arc de triomphe de Montpelier

Arc de triomphe de Montpellier

Le Honor 6+ dispose en outre d’un mode mode rafale (meilleure photo) qui permet de prendre jusqu’à vingt photos en quelques secondes en maintenant l’appui sur le bouton appareil photo. On regrette toutefois qu’il ne soit pas possible de combiner ces quelques clichés en une animation de quelques secondes.

 

Petit bémol également sur ce mode rafale : l’appareil photo prend quelques millisecondes entre le moment où vous appuyez sur le bouton et le déclenchement. Pour des scènes d’action, cela peut être handicapant puisque les photos peuvent commencer à être prises un peu tard par rapport à ce que vous vouliez.

edf

Photo de Maxime Charveron

Un mode panorama est également présent sur le Honor 6+. Efficace et plutôt rapide, il vous suffit de balayer de gauche à droite une scène que vous voulez photographier pour prendre votre panorama qui peut aller jusqu’à presque 180°.

IMG_20150514_153747

Il est également possible de recourir au mode HDR qui combine des clichés à forte et à basse saturation pour avoir une photo réunissant le plus de détails. De même, le Honor 6 permet de choisir de prendre des photos de 13 mégapixels (format 4:3), 8 mégapixels (16:9 ou 4:3) ou encore de 6 mégapixels (là aussi 16:9 ou 4:3).

Il existe enfin un mode nuit noire permettant de prendre des scènes fixes de bonne qualité et sans flash dans un milieu sombre. Il est important que les scènes soient fixes, car pour réaliser un cliché dans ce mode, il est impératif de ne pas bouger du tout son téléphone pendant plusieurs secondes sous peine de réaliser un cliché complètement flou. L’idéal est donc de poser son téléphone pour utiliser ce mode voire d’utiliser un trépied. 

IMG_20150513_230237

Cela permet d’avoir au final une photo de bonne qualité mais avec tout de même un peu de bruit et après plusieurs secondes pour que le cliché soit réalisé. L’utilisation de l’appareil photo dans un milieu sombre sans paramètre particulier est un jeu plus aléatoire. Les tests que nous avons réalisés se sont tous révélés être des échecs cuisants avec une fidélité très peu présente et beaucoup de bruits.

Bien évidemment, il est possible de réaliser des vidéos avec le Honor 6+ en 1080p, ou en 720p en 16:9 pour les deux et même en VGA et QVGA, en 4:3 cette fois. Une stabilisation d’image numérique existe également. Elle permet de réduire les mouvements que vous avez pu faire pendant que vous filmiez en rognant les bordures. 

Voici une magnifique vidéo d’un chien faisant de la trottinette, filmée en 720p avec le Honor 6+ :

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Et également une vidéo en 1080p avec stabilisation numérique pour que vous puissiez vous rendre compte de la qualité obtenue :

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Comme vous pouvez le voir, vous ne gagnerez pas le trophée du vidéaste amateur avec les vidéos réalisées sur un Honor 6+ qui donnent un léger effet de flou.

Un double appareil photo (bientôt) ouvert à tous

Si l’appareil photo du Honor 6+ est complet, le fait est que le double capteur photo du n’est disponible que dans l’application appareil photo officielle. Si vous décidez de passer par une application tierce, vous n’aurez accès qu’à l’un des deux capteurs (a priori celui de droite, le plus proche du double flash LED).

Conséquence : toutes les photos prises via Twitter, Facebook, Instagram, Snapchat et consorts ne tireront pas parti de la spécificité du Honor 6+. Un handicap certain dont Honor est bien conscient.

La solution ? La marque a prévu de rendre disponible au plus grand nombre des API et un SDK permettant aux développeurs qui le souhaitent d’ouvrir la possibilité d’utiliser les deux capteurs simultanément. C’est un signe d’ouverture évident, mais nous doutons fortement que cette possibilité soit vraiment exploitée par les principaux services utilisés par le plus grand nombre. Le poids d’Honor et le fait qu’un seul produit utilise son double capteur ne devraient pas réussir à convaincre les développeurs de passer du temps sur l’ajout de cette possibilité.

1 + 1 = mieux ?

Ce capteur photo est-il révolutionnaire ? Non, mais il permet des choses nouvelles par rapport à des appareils photos mono-capteurs qui peuvent être intéressantes. Cela ne permet toutefois pas de lutter face à un smartphone haut de gamme comme un Samsung Galaxy S6, mais dans la gamme de prix du 6+ (autour de 400 euros à sa sortie), ce double capteur devrait être un élément de différenciation intéressant pour certains. Ce n’est toutefois certainement pas la principale raison pour laquelle vous achèterez ce téléphone.

Article réalisé en collaboration avec Honor