Article sponsorisé par Honor

Disponible à la vente depuis le mois de juin, le Honor 5C s’impose déjà comme l’une des références à moins de 200 euros. Mais est-il réellement digne de sa réputation ? Nous avons comparé ses performances à la concurrence. Verdict.

Honor-5c-20

Article réalisé avec la collaboration d’Honor

Afin de mener cette étude comparative et ainsi mesurer l’apport d’une gravure en 16 nm, nous avons choisi les trois modèles suivants :

  • HTC One A9 (environ 300 euros) et équipé du Snapdragon 617 de Qualcomm gravé en 28 nm
  • Samsung Galaxy A5 (environ 400 euros) avec son processeur Exynos 7580 lui aussi gravé en 28 nm
  • Soshphone 3 (environ 200 euros) et intégrant lui aussi un Snapdragon 617

Passer d’une gravure en 28 nm à une gravure en 16 nm permet d’augmenter l’efficacité énergétique d’une puce. En d’autres termes, une puce gravée en 16 nm permet d’augmenter les fréquences de fonctionnement de 65 % face à une gravure en 28 nm.

Inversement, à une même fréquence de fonctionnement, une gravure en 16 nm permet d’abaisser la consommation de 70 % par rapport à une gravure en 28 nm.

Quatre benchmarks ont ainsi été lancés afin de mesurer les performances brutes des appareils étudiés : AnTuTu, PCMark, 3DMark et GFXBench. Ainsi, notre vidéo ci-dessous indique que sur trois des quatre tests établis, le Honor 5C s’impose clairement face à la concurrence.

Vendu à moins de 200 euros, le Honor 5C se positionne comme une référence de performances dans le segment entrée de gamme. Retrouvez notre test vidéo du Honor 5C à cette adresse.

À lire sur FrAndroid : Test du Honor 5C, une montée en gamme convaincante

Cet article a été réalisé en collaboration avec Honor. Il s'agit d'un contenu crée par des rédacteurs indépendants au sein de l'entité Humanoid Content, l'équipe éditoriale de FrAndroid n'a pas participé à sa création. Nous nous imposons les mêmes critères pour vous proposer un contenu unique et de qualité.