Article sponsorisé par Honor

Dernier né de la famille Honor, le Honor 8 a réussi à se faire une place dans la cour des grands en proposant une prestation haut de gamme pour un prix très attractif. Comment se débrouille-t-il face au Asus Zenfone 3 et au OnePlus 3 ?

honor-ashphalt

Équipé d’un SoC Kirin 950 cadencé à 2,3 GHz embarquant un GPU Mali-T880-MP4 le tout sur un écran Full HD de 5,2 pouces, le Honor 8 est parfaitement équipé pour une utilisation quotidienne. Cependant, est-il au même niveau que ses concurrents sortis en 2016 lors d’une utilisation intensive, en jeu par exemple ?

 

Les modèles testés

Pour comparer le Honor 8, nous avons testé plusieurs smartphones à un prix similaire. Pour cela, nous nous sommes équipés du OnePlus 3 et du Asus Zenfone 3.

Modèle (Soc embarqué)Honor 8Asus Zenfone 3OnePlus 3
SoCKirin 950Snapdragon 625Snapdragon 820
CPU4 x Cortex-A53, 4 x Cortex-A72, Octa-core8 x Cortex-A53, Octa-core2 × Kryo, 2 × Kryo, Quad-core
GPUMali-T880 MP4Adreno 506Adreno 530
RAM4 Go3 Go6 Go

Même si les prix de vente de ces smartphones sont similaires, ils possèdent des composants très variés. Comme nous avons pu le voir précédemment, le Honor 8 possède un SoC Hisilicon Kirin 950, le même qui équipe le Huawei Mate 8 et qui a déjà fait ses preuves.

Le OnePlus 3 possède le désormais célèbre Qualcomm Snapdragon 820 que l’on retrouve dans la majorité des flagships de 2016 et le Zenfone 3 possède un Qualcomm Snapdragon 625, une architecture milieu de gamme. Nous avons choisi trois modèles se basant sur la même gamme tarifaire afin de proposer un comparatif plus ciblé.

 

Notre protocole de test

Pour ce comparatif, nous avons choisi de mesurer le nombre d’images par seconde que peuvent générer les smartphones sur un jeu gourmand. Notre protocole de test a été basé sur Real Racing 3 avec des graphismes poussés à l’extrême afin de créer un réel stress-test.

En effet,  chacun des smartphones comparé est soumis aux mêmes conditions. Real Racing 3, dans sa version modifiée, est ainsi testé dans des conditions « extrêmes » visant à pousser les graphismes à leur paroxysme. De ce fait, aucun device n’est avantagé par rapport à l’autre, ce qui nous permet de déterminer une valeur FPS cohérente sur les trois modèles.

Sans cette manipulation, il est possible que chaque smartphone règle la qualité graphique du titre de manière différente, ce qui fausserait alors la comparaison puisque l’expérience utilisateur serait différente en terme graphique sur chaque appareil.

On assiste à ce type de comportement sur les PC notamment, puisque les jeux adaptent la qualité des graphismes selon la puissance de l’ordinateur. Notre test nous permet donc de nous attarder sur les différences de performances.

Pour récupérer le « FPS » en temps réel sur Android, il existe plusieurs solutions. La solution qui ne nécessite aucun root fonctionne avec un PC à proximité, nous avons donc utilisé GameBench dans sa version Enterprise.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Comme vous pouvez le voir sur cette vidéo comparative, le Honor 8 propose une fluidité d’image très proche du OnePlus 3 et supérieure à l’Asus Zenfone 3. Il est important de noter que les FPS sont plutôt stables, alors que nous avions plutôt tendance à observer des chutes au bout de quelques secondes sur les précédents smartphones haut de gamme.

L’Asus Zenfone 3 avec son architecture de milieu de gamme n’arrive pas à obtenir des performances constantes au-dessus de 30 images par seconde. A contrario, on constate que le Hisilicon Kirin 950 du Honor 8 tient la route face au Qualcomm Snapdragon 820 du OnePlus 3.

Nous avions déjà comparé le Honor 8 avec le OnePlus 3 lors de sa sortie afin de voir les différences entre les deux smartphones, ce test dédié confirme donc que les deux smartphones ont des performances graphiques très similaires. Lors de notre test, le Honor 8 atteint des performances au-delà des 50 images par seconde sur d’autres jeux gourmands, ce qui est plus près des performances atteintes par le dernier smartphone de Honor sur des situations réelles.

Nous noterons qu’aucun de nos smartphones testés n’a proposé une chauffe importante lors de notre stress-test, c’est une réelle amélioration par rapport aux différents smartphones sortis en 2015 à ce niveau-là.

Cet article a été réalisé en collaboration avec Honor. Il s'agit d'un contenu crée par des rédacteurs indépendants au sein de l'entité Humanoid Content, l'équipe éditoriale de FrAndroid n'a pas participé à sa création. Nous nous imposons les mêmes critères pour vous proposer un contenu unique et de qualité.