Article sponsorisé par Honor

Depuis quelques jours déjà, le Honor 6X est dans les mains de notre Apple Addict. Tout en continuant sa découverte d’Android, il nous partage ses impressions sur de nouvelles fonctionnalités du Honor 6X.

Si vous n’avez pas suivi la partie 1 de ses impressions, Romain est un fier utilisateur de la marque à la pomme depuis de nombreuses années. Possédant actuellement un iPhone 5C, il expérimente la transition iOS / Android pour la première fois et partage, son ressenti avec nous. Après avoir exprimé son avis sur les performances et l’autonomie de la batterie du Honor 6X, il reprend la parole sur d’autres caractéristiques de ce dernier.

 

Design

Habitué à des modèles plus compacts, la première prise en main avait de quoi lui faire peur. Cependant, quelques secondes ont suffi à le rassurer quand il s’est aperçu que les rebords étaient arrondis et qu’ils accompagnaient plutôt bien la forme courbée de sa main. Un argument qui l’avait convaincu dans son changement iPhone 4S/5C et qu’il est plus que ravi de retrouver sur le Honor 6X.

Rien de bien original, je ne l’aurais pas choisi pour l’esthétique, contrairement au Honor 8.

Esthétiquement épuré, c’est avant tout sa simplicité qui définit le Honor 6X. Et sur ce côté-là, d’après Romain, Honor ne prend aucun risque avec un modèle inspirant le « déjà-vu » et qui peut s’apparenter à n’importe quelle autre marque de téléphone en changeant simplement le logo sur la devanture. Le contraste entre la face est l’arrière du téléphone est un peu trop prononcée, trop de codes esthétiques différents étant présents sur les deux angles du smartphone.

C’est toujours entre 5 et 10€ d’économiser. Et surtout, mon écran ne subit aucune rayure !

L’écran protecteur apposé de façon très précise sur le smartphone est un plus que Romain a tout de suite remarqué. Loin de n’être qu’un simple bout de plastique, il agit comme une réelle protection et semble plutôt bien résister de prime abord.

 

Interface

Arriver sur un nouveau système d’exploitation, c’est un peu comme déménager dans une nouvelle ville, on est vite perdu et on a besoin de repères. Pour se sentir un peu plus « comme à la maison », les deux téléphones ont été posés côte à côte, notre testeur souhaitant télécharger, dans l’ordre, les mêmes applications, en les disposant exactement de la même façon, jusqu’au point de remettre le même fond d’écran.

Une opération assez longue qui a eu le mérite de porter ses fruits,  EMUI 4.1 y contribuant grandement, car l’interface personnalisée est assez similaire à iOS, visuellement parlant.

À partir de l’écran verrouillé, on retrouve tout de même quelques similitudes telles que l’appareil photo et un menu coulissant qui permet d’allumer le flash ou encore d’utiliser la calculatrice. Cependant, certaines différences positives sont à noter, avec notamment un centre de notifications bien plus clair. Ces dernières sont mieux organisées et surtout regroupées, ce qui évite d’avoir une dizaine de notifications pour la même conversation par exemple.

Le fait que le capteur d’empreintes soit disposé à l’arrière du téléphone le rend bien plus accessible.

Les habitudes ont la dent longue, et ce n’est pas un utilisateur Apple qui dira le contraire. Perturbé lors de la mise à jour vers iOS 10 avec la modification de manipulation pour déverrouiller l’écran, passant d’un mouvement de doigt vers la droite à une simple pression de touche, le fait de pouvoir revenir en arrière d’un simple geste peut d’autant plus déstabiliser.

Entre chiffres, schémas et autres combinaisons, il a finalement opté pour la simplicité du capteur d’empreintes. Ce dernier semble d’ailleurs tout à fait convenir à notre nouvel utilisateur, qui ne parvient semble-t-il plus à s’en passer.

 

Appareil Photo

En partie dû à son double objectif 12 et 2 mégapixels, le Honor 6X possède une excellente qualité photo pour sa gamme de prix. Cela lui permet, entre autre, de capturer des photos à grandes ouvertures avec une netteté réduite en arrière-plan, pour ainsi, reproduire l’effet d’un reflex. Vraiment simple d’utilisation, il suffit ensuite de régler le niveau de flou souhaité pour, plus ou moins, faire ressortir l’objet au premier plan.

Cette fonction permet de modifier, aussi bien en mode photo qu’en vidéo, tous les réglages comme sur un véritable reflex, en passant d’un simple niveau de contraste à la sensibilité en passant par les ISO. De plus, il est intéressant de noter la présence d’une fonction « light painting », qui permet de capturer, par exemple, un fleuve en mouvement ou les traînées lumineuses d’un ciel étoilé.

Le mode photo pro du Honor 6X est un vrai plus.

Dans l’ensemble, le produit paraît convenir à notre testeur qui, malgré quelques réticences, fini par s’habituer à son nouveau jouet. Retrouver l’avis final de Romain sur le Honor 6X dans la troisième partie de notre test lecteur !

Cet article a été réalisé en collaboration avec Honor. Il s'agit d'un contenu crée par des rédacteurs indépendants au sein de l'entité Humanoid Content, l'équipe éditoriale de FrAndroid n'a pas participé à sa création. Nous nous imposons les mêmes critères pour vous proposer un contenu unique et de qualité.