Article sponsorisé par Honor

Comme avez pu le voir précédemment, nous avons permis à un de nos lecteurs habitués à iOS de découvrir Android pour la première fois. Après plus de deux semaines avec le nouveau Honor 6X, il est maintenant en mesure de nous partager son verdict.

Pour une ultime et dernière fois, nous retrouvons Romain, un utilisateur des produits de la pomme depuis de nombreuses années. Son cher iPhone 5C l’a accompagné durant quelques années de sa vie connectée. Les souvenirs se sont accumulés, mais les habitudes d’utilisation se sont aussi ancrées au point de ne pas vouloir sortir de sa zone de confort. L’attachement à la marque s’étant beaucoup développée, il a tout de même pris la décision d’aller en terre inconnue et de découvrir Android par le biais du nouveau Honor 6X.

Évidemment, le fait d’avoir un smartphone récent est déjà réel changement. L’iPhone 5C a fait son temps, ce modèle remonte au mois septembre 2013, mais il dispose tout de même de la dernière mise à jour d’iOS, la version iOS 10, et il est toujours vendu plusieurs centaines d’euros.

D’un OS à l’autre

Comme l’a déjà précisé Romain, dans un de ces récits que vous pouvez découvrir dans un précédent article, les premières secondes d’hésitation ont finalement vite laissé la place à l’action : Romain a installé les apps qu’il avait l’habitude d’utiliser, re-organisé ses icônes, pour créer une copie conforme de son iPhone. Finalement, il s’est rapidement rendu compte qu’EMUI 4.1 est très similaire à iOS. Enfin, ce sont les petits détails qui ont fait la différence. Le Honor 6X est bourré d’options et de fonctions, qui permettent de retrouver la très grande majorité des options d’iOS 10 et pas seulement.

Entouré par de nombreux possesseurs d’iPhone, aussi bien au sein de ma famille que chez mes amis, il a été difficile pour moi de me passer d’iMessage et FaceTime. Cependant, j’ai rapidement réussi à trouver des alternatives disponibles sur l’OS de Google, comme Facebook Messenger et WhatsApp.

Ce n’est pas qu’une question d’habitude, mais également d’environnement. Le fait que ses proches soient équipés de plusieurs modèles d’iPhone semble le pousser, par défaut, dans cette direction. Bien souvent, nous faisons nos choix en fonction du choix de nos amis et de notre famille, il n’y a rien de surprenant à cela.

Les frustrations passées, la transition se fait plutôt facilement grâce aux nombreuses similitudes entre les deux systèmes. Romain a néanmoins trouvé de nombreux points positifs sur Android : comme un centre de notification bien plus organisé, un système bien plus détaillé pour analyser la gestion des applications et de la batterie, ou encore un mode photo bien plus fun et plus poussé.

 

L’heure du bilan

La taille de l’écran, 5,5 pouces pour le Honor 6X, a été une des plus grandes surprises pour Romain. Le format compact est pratique, mais il a également ses défauts, surtout quand on revient dessus après une utilisation prolongée d’un écran plus large. C’est un réel confort d’utilisation, surtout pour la consommation de contenu multimédia. C’est un critère qu’il juge désormais indispensable sur les smartphones.

Pour être honnête, si je ne l’avais pas eu aussi longtemps dans les mains, je ne sais pas si je l’aurai choisi dans une boutique. Honor est une marque jeune, et je n’ai jamais été intéressé par cette marque. Le Honor 6X est une belle surprise.

D’un point de vue design, le Honor 6X ne parle pas du tout à notre lecteur. C’est une histoire de goût, mais le Honor 6X ne reflète pas d’un point de vue extérieur ce qu’il est capable de fournir. Avec un double capteur photo, un HiSilicon Kirin 655 épaulé par 3 Go de mémoire vive, le Honor 6X possède un excellent rapport qualité/prix.

Moins de 250 euros, c’est tout de même surprenant. J’étais habitué à payé ce prix avec un engagement de 2 ans, là je vais pouvoir m’orienter vers un forfait à bas prix. D’ailleurs, j’attends les prochaines promotions des opérateurs low-cost.

 

Son avis après 2 semaines d’utilisation

Pour une première Android, c’était une superbe expérience de découvrir avec le Honor 6X. Un confort auquel je ne m’attendais vraiment pas et finalement d’une simplicité égale à iOS. Plutôt étonnant. iOS et Android sont finalement très proches. Finalement, la transition est bien plus facile que je le pensais.

Ce qui m’a fait rire, c’est que j’ai payé le double du prix du Honor 6X pour mon iPhone à l’époque. Pour tout ce que propose le 6X et surtout pour son appareil photo double objectif, je réfléchirai désormais à deux fois avant d’investir dans un smartphone onéreux.

Cet article a été réalisé en collaboration avec Honor. Il s'agit d'un contenu crée par des rédacteurs indépendants au sein de l'entité Humanoid Content, l'équipe éditoriale de FrAndroid n'a pas participé à sa création. Nous nous imposons les mêmes critères pour vous proposer un contenu unique et de qualité.