HP vient de lever le voile sur ses Chromebox, pour venir concurrencer les mêmes produits chez Asus mais peut-être aussi pour faire de l’ombre au Mac Mini d’Apple et aux NUC d’Intel.

hp-chromebox

De la même manière qu’Asus en février dernier, HP vient de dévoiler sa Chromebox déclinée en deux versions. Ces appareils ont le même fonctionnement que les Chromebook, mis à part le fait qu’ils ne sont pas nomades et nécessitent un écran externe. Ce sont donc des ordinateurs distribués avec Chrome OS, le système d’exploitation de Google spécialement développé pour ces machines et qui réserve une place importante au cloud, que ce soit pour le stockage des fichiers mais également pour les applications. HP propose un modèle à base de Celeron 2955U (double cœur cadencé à 1,4 GHz) et un autre doté d’un Core i7-4600U (deux cœurs cadencés entre 2,1 et 3,3 GHz).

Une base commune pour les deux modèles

Les deux versions de la Chromebox de HP partageront une base commune. De 2 Go à 8 Go de mémoire vive, 16 Go de stockage interne via un SSD M.2, un lecteur de carte SDXC, une puce Wi-Fi 802.11 b/g/n, le Bluetooth 4.0, un port Ethernet Gigabit, un port HDMI et un autre DisplayPort pour relier la boîte à un écran ainsi que quatre ports USB 3.0 et un port pour connecter un micro ou un casque. La version dotée d’un processeur Celeron devrait être vendue aux alentours de 200 dollars avec 2 Go de mémoire vive alors que les versions avec le Core i7 sont listées à 630 dollars avec 4 Go de RAM et 660 dollars pour 8 Go de mémoire vive. La version équipée d’un Celeron pourrait bien constituer un mediacenter sympathique.

hp chromebox 2

Le prix et la puissance des deux derniers modèles paraissent vraiment étonnants. En effet, Chrome OS est un peu limité, léger et n’a pas du tout besoin de toute cette puissance pour bien fonctionner. Il se pourrait que Google prépare une nouveauté pour Chrome OS, à moins que les constructeurs tentent de commercialiser des Chromebox plus puissantes à la marge plus intéressante. Pour le moment, les NUC d’Intel et les Mac Mini d’Apple restent plus intéressants pour des usages spécifiques car Windows et OS X proposent un large choix d’applications.