En plus du M7, un HTC M4 et un G2 pourrait être annoncé par le constructeur taïwanais dans les prochaines semaines.

Vous le savez, le 19 février prochain, HTC organise une conférence de presse à New York durant laquelle il devrait annoncer le HTC M7, le futur haut de gamme de la marque qui viendra prendre la place du HTC ONE X au niveau mondial. Selon des informations qui viennent de fuiter, le M7 pourrait ne pas être le seul smartphone annoncé par la marque très prochainement.

HTC M4

En effet, le constructeur taïwanais préparerait aussi un M4 et un G2 pour accompagner le M7. 

Le M4 serait un smartphone de milieu de gamme qui disposerait d’un écran de 4,3″ avec une définition 720p et un processeur Qualcomm Snapdragon dual-core 1.2Ghz accompagné de 2Go de RAM. Il disposerait également d’un stockage de 16Go, d’un appareil photo de 13 mégapixels avec une ouverture de 2.2 capable de filmer en 1080p, une camera frontale de 1.6MPx et une batterie de 1700 mAh. Le tout tournerait sous Android Jelly Bean. Au vu des caractéristiques et de son nom, ce M4 pourrait prendre la place du HTC One S.

HTC M4

Le G2 serait quant à lui un smartphone un peu moins haut de gamme avec un écran 3.5 pouces avec une définition HVGA (320×480) et un processeur ARM Cortex cadencé à 1 GHz avec 512 Mo de RAM (sans plus de précision). Il disposerait de 4 Go de stockage et d’un port microSD, d’un capteur photo de 5 mégapixels (pas de caméra frontale) et d’une batterie de 1400 mAh. Contrairement au M4, le G2 serait disponible sous Ice Cream Sandwich. Au vu des caractéristiques, il pourrait prendre la place du HTC Desire X avec un écran légèrement plus petit.

HTC G2

Nous ne savons pas si le M4 et le G2 seront annoncés en même temps que le HTC M7 même si cela est possible puisque l’année dernière, HTC avait annoncé en même temps le One X et le One S. Le constructeur pourrait tout aussi bien choisir de consacrer entièrement l’évènement du 19 février à son flagship (le HTC M7) et de laisser l’annonce du M4 et du G2 pour le MWC qui aura lieu 2 semaines plus tard.

Source