Que se passe-t-il à bord du navire HTC ? Le fabricant taïwanais semble ramer dans le marché hyper-concurrentiel des smartphones.

176150-htclogo

Les échecs commerciaux et administratifs se succèdent et mènent HTC vers un avenir sombre, indique The Verge. Toujours selon le site, la société aurait perdu plusieurs cadres, partis pour tenter leur chance ailleurs. Il s’agit de Jason Gordon, VP Global Communications ; Rebecca Rowland, directrice marketing distribution ; John Starkweather, directeur marketing digital ; Eric Lin, directeur stratégie produit ; et, la semaine dernière, Kouji Kodera, directeur produit. Ils ont été attirés par des entreprises comme l’opérateur américain AT&T ou encore le géant Microsoft.

Quelle serait la cause de ce désastre annoncé chez le constructeur asiatique ? Certains pointent du doigt les mauvaises performances commerciales du HTC First, le fameux Facebook Phone, vendu à seulement 15 000 exemplaires par l’opérateur AT&T. Même Orange semble hésiter à commercialiser le produit. Mais il faut dire également que le smartphone n’a pas vraiment eu de période d’exclusivité, l’application Facebook Home étant sortie quelques jours seulement après le lancement du téléphone.

D’aucuns pensent plutôt que c’est à cause du HTC One, qui a tardé à trouver son rythme de croisière. The Verge indique que les ventes du smartphone haut de gamme de HTC ont démarré lentement, ce qui a porté préjudice à la société, surtout dans un environnement dominé par Samsung et où les chinois Huawei et ZTE s’imposent de plus en plus.