Beats Electronics voudrait racheter les part de HTC dans son capital, et chercherait un nouvel investisseur capable de suivre son envie d’expansion.

htc-beats-by-dre-600x297

Chaque jour, apporte son lot de surprises pour HTC. Le constructeur taïwanais, qui souhaite se ressaisir en investissant plus d’un milliard de dollars en marketing, est partenaire de Beats Electronics, la société à l’origine des fameux casques Beats by Dr. Dre. Mais il semblerait que ce partenariat ne va pas faire long feu puisque, l’entreprise du rappeur américain s’apprêterait à racheter les parts de HTC investies dans son capital.

Son avenir, l’entreprise américaine ne le voit certainement pas avec HTC, qui ne fait plus figure d’investisseur fiable pour elle. En effet, Beats by Dr. Dre voudrait diversifier son offre en proposant des haut-parleurs, des systèmes audio à installer dans les voitures ou encore un service de streaming musical comme Spotify, alimenté par le rachat de la plate-forme MOG. Le divorce semble donc amorcé pour des raisons stratégiques divergentes entre les deux sociétés.

Rappelons que HTC est entré au capital de Beats Electronics à hauteur de 50,1 % (pour 300 millions de dollars tout de même), afin de prendre le contrôle de la société et intégrer sa technologie dans ses smartphones. En juillet 2012, HTC a cédé la moitié de sa participation à Dre and Co., perdant par là 5 millions de dollars et se contentant de 25 % des parts de l’entreprise.

Selon le Wall Street Journal, Beat Electronics, qui chercherait des investisseurs capables d’injecter des capitaux plus importants dans la société, voudrait reprendre les 25 % restant. L’entreprise pourrait éventuellement reprendre le contrôle total sur son activité mais la recherche d’un nouvel investisseur ne sera pas une mince affaire. En effet, les actionnaires potentiels sont loin d’avoir confiance en le modèle économique de la société, qui pourrait s’essouffler plus rapidement que prévu, selon eux.