Conscient de l’importance du marché chinois, HTC voudrait fabriquer des smartphones tournant sous un OS propre au public mandarin.

htc-phones

HTC semble vouloir donner plus d’importance au marché chinois. Selon le Wall Street Journal, qui cite des sources proches de l’entreprise, le constructeur taïwanais préparerait un système d’exploitation mobile exclusif au marché chinois. HTC serait en discussion avec le gouvernement chinois afin de concocter un OS dans lequel les applications locales comme Weibo seraient bien ancrées.

L’intérêt pour la Chine intervient pour des raisons économiques, surtout lorsqu’on sait que HTC a quelque peu souffert cette année sur le plan financier. Rappelons aussi que la Chine reste tout de même un terrain nouveau pour HTC qui n’y commercialise ses produits que depuis 2010. Avant, le constructeur était toutefois présent mais sous le nom de Dopod, un autre constructeur acquis par la firme taïwanaise en 2007.

Une forte concurrence

Cette stratégie peut s’avérer particulièrement fructueuse pour le fabricant du One, dans la mesure où il réduira sa dépendance vis-à-vis de Google, sur un marché en perpétuelle quête de nouveauté. Il risque cependant de se heurter à la forte concurrence, surtout de la part des constructeurs locaux comme Lenovo, qui a tout de même réussi à damer le pion à Apple (rien que ça) au deuxième trimestre en termes de parts de marché. Les autres Huawei, ZTE et Oppo proposent également des smartphones de qualité tournant sous Android. C’est ici justement que pourrait se trouver la force de HTC : en proposant un produit complètement en phase avec les attentes du public chinois. Encore faut-il que HTC fasse un effort sur les prix pour s’aligner sur l’offre de la concurrence, qui pratique des prix généralement bas dans l’Empire du Milieu.

Toujours selon le quotidien newyorkais, des smartphones sous cet OS pourraient arriver dès la fin de l’année.