A l’aube du Mobile World Congress, où l’on attend toujours que HTC présente son One 2, alias M8, le Taïwanais dévoile ses résultats financiers pour le dernier trimestre 2013. Il entrevoir pour le début 2014 une nouvelle baisse des ventes, et indique, pour la fin 2013, un bénéfice en déclin.

HTC One Max

Le HTC One Max lancé au dernier trimestre 2013.

Les trimestres se suivent malheureusement sans amélioration chez HTC qui, après quelques trimestres de croissance en baisse, a fini par basculer dans des résultats négatifs. C’est encore le cas au dernier trimestre 2013, dont la marque vient de publier quelques bribes de résultats. Lors de cette période qui a vu le lancement du gigantesque HTC One Max, mais aussi de quelques Desire (500,700 et 601) et d’un Butterfly S à Taïwan, HTC a engrangé 42,9 milliards de dollars taïwanais, soit environ 1 milliard d’euros au taux de change actuel. Cependant, si la marge brute affichée par la marque atteint les 17,8 %, sa marge opérationnelle souffre une baisse de – 3,7 %. Son bénéfice net est quant à lui annoncé à 310 millions de dollars taïwanais, soit environ 7,5 millions d’euros. Si ces résultats restent encore bien maigres, notez qu’ils témoignent d’une amélioration par rapport au troisième trimestre 2013, où ses revenus avaient plafonné à 47 milliards de dollars taïwanais, avec une perte opérationnelle de – 7,4 % et un perte nette de 3 milliards. Malgré cette légère amélioration, HTC reste néanmoins encore loin de ses résultats de la fin 2012.

Un premier trimestre 2014 morose

Peu confiant pour l’avenir, HTC dévoile ses perspectives pour le premier trimestre 2014. Remettons-le en contexte : après les fêtes de fin d’année où les cadeaux ont été offerts en masse, et avant la sortie des appareils annoncés lors des salons de début d’année, les ventes sont généralement en baisse. Et de fait, HTC prévoit des revenus en baisse de 20 %, situés entre 34 et 36 milliards de dollars taïwanais, une marge brute entre 21,75 % et 0,25 %. Selon les propos recueillis par Reuters auprès du CEO de la firme, Peter Chou, HTC mettra l’accent sur les terminaux d’entrée et de milieu de gamme afin d’accroître ses volumes, ce qui risque de lui faire perdre des points du côté des marges. La communication sera elle aussi une priorité, même si un virage en ce sens a déjà été pris avec l’embauche de Robert Downey Jr en tant qu’égérie en fin d’année 2013.