Le HTC One (M8) est donc parmi nous. Bien que le secret ait été difficilement gardé par l’entreprise (fuites de photos, dont celle d’Eveaks et de vidéo en série), ce nouveau One apparaît comme le smartphone de la dernière chance pour HTC. Le nouveau terminal taïwanais relèvera-t-il le défi ? En tout cas, le smartphone a de bons arguments à faire valoir.

HTC One M8_Gunmetal_Silver_Gold

Le M8 plaira t-il ? La question est sur les lèvres de tous les concepteurs de smartphones, de la création du projet jusqu’à la commercialisation du produit fini. Cela commence par le nom : M8, HTC One 2, HTC New One, All New HTC One… Jusqu’à hier, personne ne savait vraiment comment appeler le nouveau terminal. Au final, ce sera donc HTC One (M8) (ou HTC One 2014), ce qui n’est pas plus mal.

Chaque terminal haut de gamme sorti cette année se doit d’offrir au moins une caractéristique phare, sous peine de devoir passer à la trappe face à la concurrence. Mais dans le cas du HTC One (M8), ce qui joue énormément, c’est l’opération commerciale qui accompagne le terminal.

La bonne opération marketing de HTC…

HTC M8

C’est quand même un sacré coup de poker. Samsung et Sony se sont précipités pour annoncer il y a un mois leurs flagphones respectifs : le Galaxy S5 et le Xperia Z2. Bien que présentés avec un mois d’avance sur le M8, c’est ce dernier qui sera commercialisé… le premier ! Aussitôt dévoilé à la presse, le M8 entre en vente. Une très bonne opération pour le terminal taïwanais. On le retrouve désormais en pré-vente sur plusieurs sites d’opérateurs (Bouygues Telecom, Sosh, Orange…), de revendeurs français (Expansys, Materiel.net, PC21) ou de sites de vendeurs en ligne (comme Amazon.fr). Si le HTC One fait face à deux principaux concurrents (Galaxy S5 & Xperia Z2), rien n’y fait : il reste le premier à connaître les ventes.

Retrouvez notre duel au sommet entre le HTC One (M8), le Galaxy S5 et le Sony Xperia Z2

Évidement, il serait réducteur de pronostiquer le succès du M8 grâce à une campagne de promotion savamment orchestrée. Non, le nouveau terminal a quelques arguments à faire valoir.

Solidité et photo, les deux arguments

Le M8 est l’héritier du M7. On ne prend pas trop de risques en affirmant que le design est bien respecté dans la famille HTC. Le Taïwanais a tenu à soigner la tenue de son nouveau smartphone, dont 90 % du corps est recouvert de métal. Lors de la conférence, on sentait une certaine nostalgie de l’équipe de HTC à faire revivre l’esprit du précédent One pour lancer correctement le nouveau M8. Les deux terminaux sont d’ailleurs très semblables : ce qui change, c’est la taille de l’écran 4,7 pouces à 5 pouces. Ceux et celles qui ont aimé le One édition 2013 aimeront sans doute le One de 2014.

HTC-One-2014-2013

Le « DuoCamera » suscite vraiment la curiosité : un capteur de 4 mégapixels couplé à un autre appareil photo (de 2,1 mégapixels) chargé de faire des mesures de profondeur de l’image. Les premières photos que nous avons pu réaliser lors de la prise en main du HTC One sont vraiment bonnes. La technologie UltraPixel de HTC semble tenir ses promesses. D’autant plus que l’appui du deuxième capteur, qui ne capture pas directement la photo, semble aller plus loin que toutes les autres technologies de traitement de l’image sur smartphone.

Pour vous faire une idée des photos prises par le HTC One, retrouvez notre prise en main du HTC One.


APN-duocamera-Htc-One-2014

Il y a enfin la nouvelle version de Sense, promise et délivrée avec le M8. Il s’agit là aussi d’un argument de vente indéniable. Cette nouvelle version sera même disponible pour les HTC plus anciens comme les HTC One, One Max et Mini. L’application FitBit s’est mise à jour spécialement pour l’arrivée de Sense 6.0, du coup, le versant sport et forme est couvert par le M8.

Le téléphone de la dernière chance ?

htc-stock-decline

HTC n’est pas en forme. Le Taïwanais présente des résultats en baisse et ce, depuis le troisième trimestre 2013 (à l’époque, HTC enregistrerait une perte nette de 2,97 milliards de dollars taïwanais). Nul doute que l’entreprise compte sur le HTC One de cette année pour remonter la pente. Toutefois, certains analystes ne voient pas le nouvel HTC One comme planche de salut principal pour les comptes du constructeurs. Les experts de BNP Paribas voient dans le HTC Desire 816 un booster pour les finances de l’entreprise : en trois jours, il s’est vendu en Chine 450 000 HTC Desire 816.

Pour lire notre prise en main du HTC Desire 816, c’est ici.