Si l’on en croit le nombre d’applications spécifiques au HTC One (M8) téléchargées sur le Google Play, le porte-étendard du constructeur taïwanais aurait dépassé le demi-million d’exemplaires vendus.

HTC-One-M8-M7

Officiellement, HTC n’a jamais donné de chiffres de ventes de son HTC One (M8). Le constructeur taïwanais s’est simplement contenté fin avril dernier de déclarer : « sur les cinq dernières semaines de ventes du HTC One (M8), les deux dernières semaines ont battu en termes de vente les meilleures semaines du One (M7) de l’année dernière ». Un moyen compliqué de dire que les ventes de son porte-étendard de 2014 étaient meilleures que celles de son téléphone phare de l’année dernière.

Cette déclaration n’était visiblement pas suffisante pour nos confrères anglophones de Android Central. Ces derniers désiraient de véritables chiffres, quitte à se contenter d’une fourchette. Ils ont donc simplement surveillé les applications dédiées au HTC One (M8) sur le Google Play et ont attendu qu’elles dépassent un certain seuil. En effet, sur le Google Play, le grand public ne connaît jamais le nombre exact de téléchargement d’une application. Ceux-ci sont toujours compris dans des fourchettes très vagues : de 5000 à 10 000 téléchargements, de 10 000 à 50 000 téléchargements, etc. Et justement, Android Central a noté que certaines applications spécifiques au HTC One (M8) sont passées sur le Google Play de la fourchette 100 000 – 500 000 téléchargements vendredi 2 mai dernier, à la fourchette 500 000 – 1 000 000 de téléchargements lundi 5 mai dernier. Et de conclure dans la foulée que les ventes du HTC One (M8) ont dépassé le demi-million d’exemplaire. Une méthode que l’on qualifiera pudiquement de discutable.

Les concurrents de HTC ne communiquent pas beaucoup plus sur les ventes de leurs téléphones. A la mi-avril dernier, Samsung avait annoncé que le Galaxy S5 se vendait bien, voire même 30 % mieux en Europe que le Galaxy S4. Il faudra certainement attendre la fin de l’année civile pour que les constructeurs commencent à communiquer sur leurs chiffres de vente officiels.