Dr. Dre vient de confirmer que la négociation entre Apple et Beats était « en cours de finalisation », le montant avancé : 3,2 milliards de de dollars, soit 2,3 milliards d’euros. Petit retour en 2013, quand HTC vendait 51 % des parts de Beats. Et si HTC les avait conservées… Nous nous sommes également demandé les raisons qui poussent Apple à investir autant d’argent dans Beats Electronics.

htc_beats

En 2011, HTC avait acquis 50,1 % des parts de l’entreprise pour environ 300 millions de dollars, faisant d’HTC l’actionnaire majoritaire. Quelques années plus tard, après des résultats inquiétants, la firme taïwanaise se séparait de Beats. Etrange décision, puisque Beats était la seule filiale de HTC à générer des bénéfices. Connue pour ses casques et enceintes, la firme assurait également la partie logicielle de l’audio sur les smartphones de la marque taïwanaise.

 

HTC n’aurait pas dû vendre si tôt…

La transaction entre HTC et Beats Electronics a été séparée en deux étapes. La vente de la première prise de participation a donné lieu à une perte nette 4,8 millions de dollars, la seconde a généré seulement 85 millions de dollars de profit. Cette transaction n’a donc pas eu d’impact positif sur les trésorerie de HTC, mis à part la liquidité générée.
 

Apple aurait pu sauver HTC

3,2 milliards de dollars, cela serait la plus grosse acquisition de toute l’histoire d’Apple. Une somme qui aurait pu permettre à HTC de générer un retour sur investissement de 300 % : avec 1,29 milliards de dollars de plus-value. Une somme qui aurait pu permettre à HTC de sortir de sa crise actuelle, puisque la marque de téléphonie, après de longs mois de baisse de ses bénéfices, a basculé en fin d’année dernière à des pertes nettes chaque trimestre.

Evolution+du+Compte+de+Resultat (1)

 

Une acquisition inhabituelle pour Apple mais qui reste cohérente

Est-ce que Apple aurait été intéressé par Beats Electronics avec HTC en tant que propriétaire ? Difficile de répondre à cette question. Dans tous les cas, si cette acquisition est confirmée, c’est une opération inhabituelle pour Apple. Avec plus de 150 milliards de dollars de trésorerie, la marque californienne n’a pourtant pas l’habitude de sortir son portefeuille.

Beats est connu pour sa gamme de casques Beats by Dre, néanmoins l’entreprise américaine possède des activités très diverses, comme un partenariat avec HP ou encore un service de streaming musical lancé aux USA en début d’année 2014.

beats-music-logo-650-430

Après le lancement d’iTunes en 2003, Apple est désormais attendu sur ce secteur où de nombreux services ont pris leurs marques : Spotify, Deezer, Xbox Music, Google Play Music All Access, Fnac Jubebox, Napster, Sony Music Unlimited, Qobuz, Rdio, Pure Music… et Beats Music.

180661-beatsmusictitle

Beats s’est lancé dans ce secteur avec un élément différenciant, celui de proposer de la musique en fonction d’une combinaison de quatre facteurs : le lieu, l’activité, l’entourage et le genre de musique souhaité par l’auditeur à un moment précis. Une stratégie qui ressemble à ce qu’Apple propose avec son service Ping.

apple-ping

En tout cas, la somme demandée par Beats est au-delà de sa valorisation en septembre dernier : 1 milliard de dollars. A ce prix, Apple aurait pu s’offrir Spotify par exemple, bien plus étendu que son homologue.

De son côté, Samsung serait en train de discuter avec Deezer pour une prise de participation qui lui permettrait d’aller nettement plus loin que son service Milk Music.