Après un second trimestre 2014 très encourageant, HTC voit de nouveau son avenir s’assombrir. Le constructeur taïwanais vient en effet de publier ses résultats financiers pour le mois de juillet 2014 et ils sont particulièrement sombres.

c_HTC-One-Mini-2-Humanoid-FrAndroid-DSC02896

La situation est difficile pour HTC. Alors que le deuxième trimestre de l’année avait permis au constructeur taïwanais de renouer avec les bénéfices, le troisième trimestre actuel est beaucoup moins bon qu’espéré. Sur le seul mois de juillet 2014, HTC a en effet vu son chiffre d’affaires baisser de 51,61 % par rapport au mois précédent et de 32,58 % par rapport à juillet 2013. Il n’a atteint en effet que 10,605 milliards de dollars taïwanais, soit environ 263,48 millions d’euros. Si les ventes du HTC One (M8) ont permis à HTC de sortir la tête de l’eau un temps, l’essoufflement de ses ventes ne permet plus au Taïwanais d’assurer un chiffre d’affaires pérenne.

juillet 2014 HTC

 Le chiffre d’affaires de HTC depuis le début de l’année. Les mois de mars et avril sont marqués par la sortie du HTC One (M8).

Ces résultats sont d’autant plus alarmants que HTC prévoyait dans son dernier rapport financier un chiffre d’affaires pour le troisième trimestre de cette année compris entre 42 et 47 milliards de dollars taïwanais. Pour atteindre de telles sommes, HTC a l’obligation de réaliser un CA record en août et septembre. Une mission pratiquement impossible quand on sait que les deux seuls produits phares que récemment commercialisé par HTC sont des Desire (816 et 610 notamment), des téléphones d’entrée et de milieu de gamme qui n’auront certainement pas la même popularité que son porte-étendard de mars dernier. Et ce n’est certainement pas la prochaine sortie de la version Windows Phone du HTC One (M8) qui bouleversera les choses… A moins que la conception d’une tablette inscrite dans la gamme Nexus vienne lui apporter une petite bouffée d’air frais.

Combien de temps encore HTC pourra-t-il tenir ? Contrairement aux autres géants de l’industrie du smartphone, HTC est un « simple » constructeur de smartphones sans autres produits pour le soutenir. Il ne possède pas la puissance de frappe marketing de Samsung, la diversification de LG et n’est pas capable de s’imposer sur le marché chinois face aux constructeurs locaux. Les prochains mois s’annoncent compliqués, d’autant plus que le prochain porte-étendard de la marque n’est pas attendu avant le début de l’année prochaine. Réponse en septembre prochain, avec la publication des résultats financiers du troisième trimestre de l’année.