Le constructeur taïwanais HTC vient de publier ses résultats financiers audités du quatrième trimestre de 2014. Comme on s’y attendait, HTC a réalisé une très belle fin d’année avec une croissance de son chiffre d’affaires de l’ordre de 12 % par rapport à 2013.

HTC

HTC a eu le nez creux lors de la première estimation de ses résultats financiers. La publication de ses résultats audités confirme la relative bonne santé du Taïwanais. On apprend ainsi qu’il a réalisé un chiffre d’affaires de 47,9 milliards de dollars de Taïwan (soit environ 1,5 milliard de dollars) durant la fin de l’année dernière, soit une croissance de 12 % par rapport à 2013 et de 14 % par rapport au troisième trimestre de 2014. Son bénéfice net, après taxe s’élève quant à lui à 500 millions de dollars de Taïwan soit environ 15,9 millions de dollars. C’est peu, très peu, mais c’est bien meilleur qu’en 2013 où HTC affichait des pertes importantes.

resultat htc q4 2014

HTC se garde bien de donner un quelconque nombre de smartphones vendus durant la période, mais se montre satisfait de son changement de stratégie débuté lors de la fin de l’année dernière avec la sortie de l’actioncam HTC RE, le premier produit d’une gamme d’appareils dits lifestyle que HTC compte étendre en 2015. « La collaboration avec Under Armour, annoncée lors du CES de Las Vegas au début du mois de janvier, débouchera sur la commercialisation d’une gamme de produits connectés liés à la santé et au fitness qui plaira aux athlètes de tous les niveaux ». HTC devrait donc sortir des bracelets connectés voire une montre connectée cette année et devrait potentiellement les (la ?) dévoiler lors du MWC 2015.

Concernant 2015, HTC escompte une croissance encore importante et espère réaliser un chiffre d’affaires bien supérieur à 2014 qui s’appuiera à la fois sur les ventes de son nouveau porte-étendard — que l’on suppose nommé HTC One (M9) —, mais aussi sur une série de smartphones d’entrée de gamme (les Desire 620 ou 620G, par exemple) destinés à résister à la vague de smartphones chinois qui rogne actuellement les parts de marchés des constructeurs historiques.