HTC vient de dévoiler deux nouveaux smartphones. Au programme, des caractéristiques d’entrée de gamme pour la révision des Desire 820 et 626.

HTC Desire 820G+

Le HTC Desire 820G+

Deux nouveaux smartphones viennent aujourd’hui enrichir la gamme Desire de HTC, qui a présenté, ces dernières semaines, pléthore de déclinaisons de son One M9. Il s’agit ici plutôt de versions remises au goût du jour de ses Desire 820 et 626, pour l’instant présentées uniquement à Taïwan. On ignore donc si la marque compte les commercialiser un jour dans nos contrées, même si l’on peut en douter, voyant le peu de promotion faite par la marque autour de ces produits.

Les deux terminaux prennent le nom de Desire 820G+ et Desire 626G+. Le premier, soit le plus grand avec son écran HD de 5,5 pouces, est décliné en version double-SIM et embarque un SoC MediaTek MT6592 octo-cœur à 1,7 GHz couplé à 1 Go de RAM et 16 Go de stockage avec un port microSD. Le 820G+ est animé par une batterie de 2600 mAh et, (mauvaise) surprise, se contente d’Android KitKat. Côté photo, le téléphone reste dans la moyenne avec un capteur de 13 mégapixels au dos et un autre de 8 mégapixels en façade. Mais surprise encore, ce Desire 820G+ n’est proposé qu’en version 3G : autant dire qu’il ne devrait pas voir les couleurs du vieux continent.

Le Desire 626G+, lui aussi double-SIM, avait été annoncé en Inde avant de faire son entrée sur le marché taïwanais. Un peu plus petit avec son écran de 5 pouces, il propose le même processeur que le 820G+, toujours avec 1 Go de RAM, mais cette fois avec un stockage interne de 8 Go, extensible par le biais d’une carte microSD. On y retrouve en outre des capteurs photo de 5 et 13 mégapixels à l’avant et à l’arrière, avec cette fois une batterie de 2000 mAh.

HTC Desire 626G+

HTC avait confirmé l’année dernière sa volonté de redresser la barre en se concentrant sur ses appareils de milieu et d’entrée de gamme, mais aussi sur de nouveaux objets connectés. Avec ses nouveaux Desire, le Taïwanais devra toutefois rivaliser, notamment en Inde, avec des Micromax et Xiaomi nettement plus agressifs en termes de caractéristiques et de prix.