Le moins qu’on puisse dire, c’est que la semaine passée n’a pas été la plus trépidante à laquelle on a pu assister ces derniers temps. Il y était surtout question de fuites, que cela concerne HTC ou OnePlus, mais aussi de mises à jour vers Marshmallow.

Le HTC One A9 n’a presque plus de secrets

HTC One M9

Que ne sait-on pas du HTC One A9, le prochain smartphone d’envergure de HTC ? Cette semaine aura été particulièrement prolifique en termes de fuite à son sujet. Si HTC fait encore semblant de préparer une surprise — l’annonce du téléphone aura bien lieu mardi prochain —, on trouvait déjà cette semaine la fiche du téléphone dans les listings d’un opérateur français. Maintenant on sait à quoi s’en tenir.

Tout le monde veut d’Android Marshmallow

android-m-marshmallow-logo

Maintenant qu’Android 6.0 a été officiellement relâché par Google, tout le monde veut sa part de Marshmallow. À commencer par LG, qui a annoncé que le nouvel OS mobile de Google sera disponible sur les LG G4 polonais dès la semaine prochaine et quelque temps après un peu partout dans le monde. En attendant, les propriétaires d’un appareil Nexus peuvent télécharger et installer les mises à jour OTA et les factory image et, pour les plus courageux, il est également possible d’installer Marshmallow sur un antique Galaxy Nexus. Quant à nous nous continuons à suivre de près la liste des terminaux qui seront bientôt mis à jour.

Le OnePlus Mini a désormais un nom

oneplus-mini-x-tenaa

Et il faut maintenant l’appeler OnePlus X. OnePlus l’a annoncé, le téléphone sera annoncé à la fin du mois à Londres. Un smartphone qui n’a pas échappé à de nombreuses fuites cette semaine, que ce soit du côté de la FCC américaine ou la Tenaa chinoise, premières images à l’appui. On sait maintenant qu’il faudra s’attendre à un «petit » téléphone de 5 pouces équipé d’un écran Full HD et embarquant un SoC Mediatek Helio X10, 2 Go de RAM, 32 Go de mémoire interne et une batterie de 2450 mAh.

L’ARCEP gagne des pouvoirs et peut maintenant se mêler des affaires des opérateurs

antennes

Cette semaine, le Conseil d’Etat s’est prononcé sur la demande de Bouygues Telecom relative au contrat d’itinérance entre Free Mobile et Orange. Bouygues souhaitait que ce contrat se finisse plus tôt que prévu, en 2016 au lieu de 2018. Le Conseil d’Etat a débouté la demande de l’opérateur mais a réaffirmé les nouveaux rôles de l’ARCEP tels que prévus par la loi Macron adoptée cet été. Désormais, l’ARCEP a le droit de demander la modification des contrats d’itinérance et de mutualisation des réseaux des opérateurs. Le gendarme des télécoms vient d’ailleurs d’annoncer que les deux contrats en vigueur en France (entre SFR-Numericable et Bouygues Telecom ainsi qu’entre Free Mobile et Orange) sont actuellement analysés afin de savoir s’ils devront être modifiés pour respecter les règles édictées par l’ARCEP. Le gendarme des télécoms est également actif sur le dossier de la bande 700 MHz pour les réseaux 4G : on sait désormais que les enchères seront lancées le 16 novembre prochain.

Le Galaxy S7 fait encore parler de lui

galaxy-S6-ventes-630x354

Il était encore question du Galaxy S7 cette semaine. On savait déjà plus ou moins qu’il y aurait plusieurs modèles avec des écrans incurvés, des variantes avec des processeurs différents et peut-être même deux appareils photo dans son dos. Maintenant, on commence à parler d’écran Force Touch. Samsung aurait en effet passé des commandes de contrôleurs dédiés auprès de la société Synaptics. Tout est bon pour concurrencer Apple.