iFixit vient de démonter le casque de réalité virtuelle HTC Vive. Le produit obtient une très bonne note de réparabilité avec un score de 8/10. On découvre aussi deux écrans AMOLED, légèrement plus grands que sur l’Oculus Rift CV1.

HTC Vive

iFixit se fait la spécialité de démonter tous les appareils électroniques qui lui passent entre les mains. Le dernier en date, c’est le casque de réalité HTC Vive que Romain a longuement testé ces derniers jours. Le but du démontage est de montrer en détail les composants intégrés au casque, mais aussi de lui attribuer une note de réparabilité, sur 10. Plus cette note est élevée, et plus il sera simple, pour l’utilisateur ou un réparateur, de réparer le produit en cas de panne. Le HTC Vive s’en tire bien, avec une note de 8/10, contre 7/10 pour l’Oculus Rift CV1 qui avait été démonté au début du mois. Le Vive est très simple à être démonté et remonté, avec des vis standard et l’utilisation de peu d’adhésif, à part dans les stations de base.

 

Deux écrans AMOLED

Le reste du démontage laisse entrevoir l’utilisation de deux écrans AMOLED, comme pour l’Oculus Rift. Leur taille est légèrement plus élevée, avec une diagonale de 91,8 mm contre 90 mm chez son concurrent. Cela se traduit par une résolution un peu inférieure sur le Vive (447 contre 456 PPP) puisque la définition combinée des deux produits est identique : 2160 x 1200 pixels avec 1080 x 1200 pixels pour chaque écran. On note également une autre différence entre l’Oculus Rift et le HTC Vive : le champ de vision. 100° sur le premier contre 110° sur le second. Notons que les manettes utilisent des composants des Steam Controller de Valve, ce qui signifie que certaines pièces détachées sont peut-être déjà disponibles.

 

Le réglage de la vue

Contrairement à l’Oculus Rift, le HTC Vive permet de régler l’IPD (distance interpupillaire) avec un système simple, mais ingénieux qui éloigne ou rapproche les lentilles entre elles par l’intermédiaire d’une molette. Sur l’Oculus Rift, l’utilisateur peut régler cette distance en déplaçant le casque sur son crâne. Bref, nous avons affaire à deux produits très semblables qui n’auront pas de mal à se concurrencer sur la partie matérielle.

HTC-Vive