HTC pourrait arrêter de commercialiser des smartphones sous sa propre marque et redevenir un simple ODM qui vend des smartphones sous marque blanche pour le compte d’autres entreprises.

Au tout début de son activité, HTC était un ODM : Original Design Manufacturer. L’entreprise créait des smartphones, mais ne les vendait pas sous sa propre marque. Elle les vendait en marque blanche, c’est-à-dire à d’autres constructeurs qui apposaient leur marque sur le smartphone. Elle fabriquait par exemple les SPV d’Orange. Et c’est aujourd’hui le cas de Bullit, un ODM qui réalise des smartphones pour Kodak ou Marshall. Selon les propos du PDG de HTC, la marque pourrait revenir dans le monde de l’ODM.

Un virage vers l’ODM

Lors de la présentation des résultats financiers de décembre dernier, un analyste a demandé à Chialin Chang s’il avait le souhait de revenir au modèle d’ODM. Le PDG lui a répondu que la montre connectée d’Under Armour était fabriquée par HTC, mais pas vraiment dans un modèle ODM classique. Selon l’homme, le modèle « powered by HTC » (propulsé par HTC) est différent du modèle ODM, sans plus de précisions. Il n’en fallait pas plus pour que l’analyste Maldonado annonce que HTC était reparti vers un modèle ODM.

Les propos de l’homme ont été récemment renforcés par le retrait de la vente, ces derniers jours, des smartphones HTC chez les opérateurs américains AT&T et T-Mobile. Ce dernier vend toujours des smartphones HTC, mais uniquement sur des forfaits prépayés, avec un modèle d’entrée de gamme. Le modèle ODM pourrait donc constituer la bouée de sauvetage de HTC, dont les résultats financiers ne sont pas au beau fixe.

Une situation financière délicate

La situation n’est toutefois pas bonne du tout pour HTC, qui vient d’annoncer une perte de 117 millions de dollars et un revenu en baisse de 13 % par rapport à l’année dernière. La marque a récemment pris la décision de se concentrer uniquement sur les modèles haut de gamme et de supprimer son catalogue de smartphones d’entrée de gamme. La prochaine étape pourrait donc être le passage au modèle ODM, avec par exemple les Google Pixel, fabriqués par HTC.

À lire sur FrAndroid : HTC 11 : le flagship taïwanais pourrait faire l’impasse sur les États-Unis