Le Vive est voué à fonctionner sans aucun fil, HTC et Intel ont été dans ce sens en annonçant un kit d’extension basé sur la technologie WiGig.

Le HTC Vive nécessite de nombreux accessoires

Aujourd’hui, les HTC Vive, Oculus Rift et PlayStation VR, pour ne citer qu’eux, sont branchés. Ce qui permet de fournir une expérience confortable aux utilisateurs, avec une latence à peine perceptible. Ils sont connectés en USB 3.0, en HDMI, mais aussi par un câble d’alimentation. Tous ces câbles permettent de faire transiter la quantité de données nécessaire à une vitesse suffisante au PC/PS4, mais aussi à alimenter le casque. Ils restent néanmoins contraignants en limitant la liberté de mouvement des utilisateurs. Le passage au sans-fil est donc logique, même s’il va obligatoirement augmenter le temps de latence en complexifiant le transfert des données.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Heureusement, HTC et Intel ont réfléchi à ce problème en introduisant le nouveau kit d’extension sans fil, annoncé au Computex 2017. Ce dernier permet d’utiliser le HTC Vive sans fil. Ils ont utilisé la technologie WiGig, que l’on retrouve sur l’Essential Phone également. Cette dernière est basée sur la norme 802.11ad, qui profite de la large bande des 60 GHz. Résultat : des débits de données très élevés et beaucoup moins d’interférences, avec une latence faible. De plus, cette technologie permettra à plusieurs utilisateurs de HTC Vive d’évoluer dans un espace proche. Si cette solution vous intéresse, il faudra patienter jusqu’à l’E3 (du 13 au 16 juin) pour les détails techniques, son prix et sa disponibilité.

Solution de TPCast installée sur un HTC Vive

Ce kit d’extension sans fil n’est pas la seule alternative : TPCast a également une solution similaire. Elle est vendue à environ 200 euros, et peut couvrir une zone d’un périmètre de 5 mètres sur 5, en utilisant une bande des 60 GHz. L’autonomie promise est d’environ 90 minutes.