Le rachat d’une partie de la division mobile de HTC par Google peut prêter à confusion, le fabricant continuera bien ses activités mobile.

Dès l’annonce de l’accord signé entre Google et HTC pour l’acquisition, le premier réflexe est de comparer ce nouvel événement au rachat de Motorola et de Nokia ces dernières années. Bien qu’il y ait des points communs entre ces trois acquisitions, il y a également une grande différence, HTC est le seul des trois à conserver une division mobile autonome.

Le successeur du HTC U11 est en développement

Le communiqué de presse est pour le moins explicite : « l’accord prévoit qu’HTC continue à commercialiser des smartphones sous sa marque, mais avec un catalogue simplifié ». On peut lire plus loin que « HTC continuera d’avoir les meilleurs talents de l’industrie, qui sont déjà en train de travailler  sur un nouveau fleuron, successeur au très bon lancement du HTC U11 en début d’année ».

Attention donc à ce qu’on peut lire sur le web aujourd’hui, Google n’a pas racheté la totalité de la division mobile de HTC et ce dernier continuera de proposer de nouveaux smartphones. Mieux, un nouveau fleuron est déjà en préparation.

HTC continuera de développer ses propres smartphones

HTC n’est pas mort

Ce qu’il faut retenir de ces annonces, c’est que HTC ne disparaîtra pas pour le moment du marché mobile. Le groupe a tout de même annoncé vouloir se concentrer sur de nouveaux marchés comme l’IoT ou la réalité virtuelle avec la division Vive.