Après le test du Motorola Milestone 2, le deuxième plus attendu smartphone sous Android à clavier physique est bien sûr le HTC Desire Z. Je l’avais pris en main en septembre, et j’étais déjà emballé par cet androphone.

Voilà 10 jours que Expansys m’a prêté un exemplaire du HTC Desire Z, voici mon verdict sur ce téléphone qui ne devrait plus trop tarder en France.

Classique ! Je vous invite à lire le test du HTC Desire HD, les accessoires fournis sont les mêmes !

Le HTC Desire Z possède la même taille d’écran que le HTC Desire, soit 3,7 pouce (9,40 cm) en résolution (WVGA) 800×480 pixels. C’est un grand écran comparé à beaucoup de smartphones, néanmoins il plus petit que le Samsung Galaxy S (4 pouces) ou encore le HTC Desire HD (4,3 pouces).

HTC Desire Z au dessus, Motorola Milestone 2 au dessous

Enfin d’expérience, l’écran 3,7 pouces est sûrement celui qui allie la meilleure expérience utilisateur et une taille adaptée à nos poches de jeans.

J’ai décidé de changer, spécialement, mon mode opératoire. En 10 jours de prise en main, juste après avoir testé le Milestone 2, j’ai préféré vous notifier de ce qui m’a plu et déplu en essayant d’être le plus précis possible dans mes justifications. J’ai tout de même fait attention à plusieurs points critiques : finition, qualité des appels et de réception, comportement du GPS, système d’ouverture du clavier…

Pour débuter, voici les caractéristiques complètes du HTC Desire Z :

Modèle
HTC Desire Z
VersionAndroid 2.2 avec l'interface HTC Sense
Support Adobe Flash PlayerOui
Ecran3,7 pouces (94 mm)
Résolution(WVGA) 800 x 480 pixels
TechnologieS-LCD en technologie tactile capacitive multi-point
Processeur (CPU)Qualcomm MSM7230 @ 800MHz
Chipset graphique (GPU)Adreno 205 (OpenGL ES 2.0)
Mémoire RAM512 Mo
Mémoire ROM1,5 Go + 2,5 Go = 4 Go
Support micro SDOui, jusqu'à 32 Go
APN (Caméra)5 mégapixels flash LED / HD 720p
Wi-Fi802.11 (b/g/n)
Boussole / GPS / BluetoothOui / Oui / Oui, 2.1
Réseaux3G (DL : 14.4 Mbps / UL : 5.76 Mbps)
Dolby® Mobile & SRS / DLNANon / Oui
AccéléromètreOui
Capteur de proximité et lumièreOui / Oui
Sortie jack 3,5 mmOui
Port micro-USBOui
Tuner FM (Radio)Oui
Support DivX(inconnu)
Formats vidéos supportés.3gp, .3g2, .mp4, .wmv (Windows Media Video 9)
Formats audio supportés .aac, .amr, .ogg, .m4a, .mid, .mp3, .wav, .wma
(Windows Media Audio 9)
Batterie1300 mAh
Dimensions119 x 60.4 x 14.16 mm (4.69 x 2.38 x 0.56 pouces)
Poids180 grammes (batterie incluse)
Date de sortieMi-novembre 2010
Prix à sa sortie~550 euros
Lien FrAndroidArticle
Lien officielSite offciel

Verdict !

J’ai aimé le pad tactile : efficace, propre, en quelques heures j’ai pris le réflexe de l’utiliser pour naviguer dans le menu et dans mes e-mails. HTC a mis fin au pad optique (HTC Desire), peu efficace, et a préféré le pad tactile. Celui-ci est en forme de carré et est assez grand pour la largeur du pouce. A côté, les quatre touches tactiles juste au-dessus font pâle figure.

Motorola Milestone 2 à gauche et HTC Desire Z à droite

HTC Desire Z à gauche, Motorola Milestone 2 à droite

J’ai aimé l’écran Super-LCD : Le Super-LCD qui équipe le Desire Z est le juste milieu entre l’écran AMOLED du HTC Desire qui peut sembler trop « artificiel » dans ses rendus et le TFT-LCD qui équipe le HTC Desire HD, bien trop fade. Sur le Super-LCD, les couleurs sont justes, ça manque d’un soupçon de contraste, mais les couleurs sont vraies, les angles de vision très corrects, la lisibilité agréable… J’ai été agréablement surpris par cet écran.

J’ai aimé le clavier physique: Le HTC Desire Z intègre un clavier physique AZERTY complet sur quatre lignes, c’est un pur plaisir pour écrire. La matrice n’est pas plate, les touches sont en reliefs. HTC a également prévu les touches « Fonction » et « Shift » de chaque côté du clavier, pour ne pas à avoir à réaliser des croisements de doigts pas très confortables. Les touches sont rétro-éclairés, et très visible dès que la luminosité diminue. Bien que le retour des touches soit un peu trop rigide, ce clavier est plus agréable que le clavier du Milestone 2. Néanmoins, il lui manque des touches directionnelles, et même si on a juste le pad tactile au-dessus, on perd en expérience : en particulier dans les jeux et sur le navigateur.

HTC Desire, HTC Desire Z, HTC Desire HD

J’ai aimé l’autonomie, avec une batterie de seulement 1300 mAh, on aurait pu s’attendre à une baisse de l’autonomie. Que nada ! Le HTC Desire Z s’en sort plus que bien, il tient largement lors d’une journée intensive avec de l’hotspot WiFi, de la navigation, un peu de jeu, beaucoup de tweets, des appels et sms, et un push mail omniprésent (ça push presque toutes les minutes).

J’ai aimé la finition, qui est bien mieux que le HTC Desire avec une demi-coque unique en aluminium, des boutons physiques extérieurs très bien placés, un cache batterie intégré parfaitement… Globalement, il n’y a rien à redire sur la finition du HTC Desire Z. Je dois dire qu’on devrait même être content que HTC nous ait réservé pour une fois, le même modèle qu’aux États-Unis (T-Mobile G2 aux US).

Aluminium !

J’ai aimé les performances globales, le processeur Qualcomm MSM7230 @ 800MHz allié à 512 Mo de RAM, tourne très bien sous Android 2.2. Ce couple ne fera sûrement pas les records dont vous êtes habitués dans les benchmarking, mais il arrive au dessus du Nexus One (Snapdragon cadencé à 1 ghz), sans réelles optimisations. Côté graphique, l’Adreno 205 (OpenGL ES 2.0) fait tout tourner sans problèmes, c’est le même que sur le HTC Desire HD. Notons que les performances graphiques sont au dessus du HTC Desire, sans problèmes. Même chose : GPS, WiFi, EDGE, 3G, réception des appels ainsi que la qualité… j’ai tout testé en long en large et en travers : le HTC Desire Z ne souffre d’aucun problème. Les 1,5 Go d’espace interne, va vous permettre d’installer à gogo sans être bloqué.

Différence d’épaisseur avec le HTC Desire (en bas)

J’ai aimé HTC Sense, l’interface de HTC pour Android 2.2 est vraiment une valeur ajoutée, voire même un avantage concurrentiel pour le constructeur taïwanais. Je suis déjà revenu à plusieurs reprises sur cette interface, dans le test du HTC Desire HD et sur cet article de prise en main de HTC Sense et HTCSense.com.

Je n’ai pas aimé  le système d’ouverture du clavier physique. Il s’agit d’un système de double bras pivotant qui forme un Z en s’ouvrant. Premièrement, ce système paraît plus fragile que les claviers coulissants, même si je n’ai pas eu de problèmes en 10 jours de prise en main. Deuxièmement, ce système a l’inconvénient de pincer les doigts s’il est fermé trop violemment. Il faut donc s’habituer à positionner ses doigts sous le téléphone. Le pincement n’est vraiment pas handicapant, mais ça surprend les premières fois.

Je n’ai pas aimé le poids et l’épaisseur, bien que la finition soit au rendez-vous, la finesse et le poids ne le sont pas. Vous allez me dire qu’avec un clavier physique AZERTY et une demi-coque en aluminium… oui, mais je l’ai fait prendre en main par beaucoup d’utilisateurs très différents, le constat était unanime : il est lourd (180 grammes) et épais (1,42 cm).

Ils auraient pu mieux faire avec l’appareil photo, avec un capteur 5 mégapixels et un seul flash LED capable de filmer en 720p à 29 images/seconde, le HTC Desire Z se débrouille bien. Mais il pêche sur plusieurs niveaux : le mode macro n’est pas facile à maîtriser, le « seul » flash LED a tendance à trop « flasher », les mises au point prennent trop de temps… Enfin, il n’est assurément pas à classer dans les mauvais, c’est un capteur qui se défend bien.

Différence de taille avec le HTC Desire HD

Conclusion

En conclusion, le HTC Desire Z possède un clavier complet très facile à prendre en main et intelligemment conçu, je ne regrette que les touches directionnelles, HTC a malheureusement préféré mettre en avant le pad tactile qui s’avère tout de même efficace. Bonne autonomie, bonne finition, bonnes performances… le HTC Desire Z est un androphone que je recommande, mais attention à ne pas vous pincer les doigts. 😉

Quant à la question du choix entre le Motorola Milestone 2 et le HTC Desire Z, je reste encore indécis car les deux androphones sont à recommander sans hésitations. Je dirai que Motorola a enfin de la concurrence sur ce modèle « clavier complet » en France… intéressez-vous à l’offre logicielle qui est différente chez les deux marques.

Plus de photos par ici !

Carte microSD de 8 Go fabriquée par Samsung, incluse dans le pack !