HTC continue toujours et encore sa descente infernale. En conséquence, le constructeur devrait limiter ses plans de 2018 au lancement de quelques terminaux.

Après un âge d’or, cela fait quelques années que HTC enregistre des pertes consécutives sur son chiffre d’affaires. Ces difficultés financières ont entraîné la firme vers le précipice, au point que l’entreprise a risqué la faillite. S’en est suivi un rachat partiel par Google portant sur certains effectifs et une exploitation du portefeuille de brevets, contre 1,1 milliard de dollars.

Cet accord a d’ailleurs été récemment approuvé par les autorités taïwanaises et devrait permettre au constructeur asiatique de pouvoir se relancer. C’est ce qui reste à espérer, sachant que les Pixel 2 et Pixel 2 XL n’ont pas sauvé le dernier bilan, pointant toujours dans le rouge. Du côté de la VR, il ne faut pas oublier que HTC a annulé son casque prévu en coopération avec Google pour se concentrer sur le marché asiatique avec le Vive Focus.

2018, une année cruciale

En 2018, d’après des sources dans l’industrie, citées par Digitimes, HTC ne tablerait pas sur beaucoup de nouveautés. Après des constats toujours plus alarmants, les innovations pourraient bien être assez réduites l’an prochain, avec seulement quelques annonces – à confirmer – dont une possible variante du HTC U11+ (officialisation début janvier au CES ?). Logiquement, un HTC U12 serait aussi prévu pour succéder au fleuron actuel, avec des caractéristiques de smartphone premium comme un écran 4K, un processeur Snapdragon 845 et un double capteur photo.

Pour l’heure, HTC n’a pas encore confirmé ces informations.

En attendant, c’est pendant ce mois de décembre que les fabricants réalisent leurs meilleures ventes : reste à voir si le U11 Life se sera bien vendu pour Noël et si cette période aura donné un coup de pouce à HTC, qui en a bien besoin pour survivre et retrouver une certaine stabilité.

À lire sur FrAndroid : HTC : retour sur un constructeur (trop) en avance