Le directeur de l’expérience utilisateur chez HTC, Drew Bamford, a participé à une interview dans laquelle il évoque son sentiment sur Android et son ressenti sur les futures avancées de la marque.

Depuis de nombreuses années, HTC a su apporter un vent frais sur le monde de la téléphonie en modifiant la façon dont nous utilisons et interagissons avec. Alors que HTC Sense semble être devenu une référence (même si des concurrents arrivent), HTC ne veut pas se reposer et travaille dur pour trouver de nouveaux moyens pour rendre ses téléphones encore plus simples et intuitifs à utiliser.

Vous ne connaissez certainement pas Drew Bamford, car il intervient peu dans les médias. Pourtant, c’était lui qui avait présenté la deuxième génération de Sense lors du Mobile World Congress et sa fonction laisse rêveur de nombreux possesseurs de téléphones HTC : directeur de l’expérience utilisateur. Pocket-lint a pu l’interviewer et il donne de nombreuses informations sur Android et même le futur du constructeur.

Voici quelques extraits que nous vous avons traduit (Q = Question / R = Réponse) :

Q : Est-ce que les multiples versions d’Android vous causent des maux de tête ?
R : Nous avons été très heureux de la vitesse à laquelle Google a fait évoluer Android. Avec chaque nouvelle version, il y a eu beaucoup de nouvelles fonctionnalités et améliorations.
Certes, en considérant le développement et l’intégration, ces modifications ont créé des défis pour nous, mais nous avons fait le nécessaire pour intégrer les nouvelles versions d’Android très rapidement. Avec quelques-uns des nouveaux téléphones, nous avons été en mesure de les faire en 6 semaines environ, ce qui est assez impressionnant je pense.

Q : Si vous étiez Andy Rubin, comment rendriez vous Android meilleur ?
R : La meilleure stratégie pour Google est de garder la stratégie d’ouverture. C’est une véritable différence pour eux de permettre aux fabricants de prendre le pouvoir de la plateforme et la moduler pour une meilleure expérience. C’est l’une des attractions les plus importantes pour les utilisateurs, les fabricants et les opérateurs : la capacité à faire ce qu’ils veulent.
Bien que cela puisse causer un certain niveau de complexité, je pense que les avantages l’emportent largement sur les problèmes.

Q : Après avoir travaillé sur un grand nombre de plateformes, est-ce celle sur laquelle vous préférez travailler ?
R : Nous n’avons pas de favoris. C’est comme demander lequel de vos enfants vous aimez le plus. Comme chaque enfant est différent, chaque plateforme a ses avantages. Cela dit, j’aime vraiment travailler avec Android. C’est une plateforme moderne, qui est ouverte et flexible, nous ne pouvons pas demander beaucoup plus.

Q : Dans quelle direction vont se diriger les applications ? Est-ce la voix ? La réalité augmentée ? La 3D ?
R : Je pense que toutes ces idées d’interfaces utilisateur sont intéressantes, mais la chose importante est de n’appliquer ces éléments que lorsqu’ils sont utiles. Vous ne pouvez pas faire un téléphone qui fera uniquement de la réalité augmentée.
Nous avons [HTC] pensé à un niveau supérieur. Le téléphone va devenir le centre des expériences des personnes avec la technologie. Nous essayons de voir comment le téléphone interagit avec d’autres produits : avec votre voiture, votre télévision, votre box, votre PC. Ce type de pensée basée sur l’écosystème, je crois, va conduire à un grand nombre de scénarios importants pour les gens.

Q : Est-ce une idée totalement impensable ou bien une réalité actuelle ?
R : Je pense qu’elle est toute proche. Nous avons déjà pris les premières mesures avec HTCSense.com, permettant aux gens de partager des informations entre des appareils, peu importe où ils se trouvent. La technologie est là en ce moment. Je ne pense pas que ce sera long avant que vous ne fassiez des choses que vous n’avez pas encore imaginées.
Les téléphones sont si puissants aujourd’hui, ils pourraient facilement devenir le centre de toutes vos expériences visuelles.

Q : Quel est votre téléphone ?
R : Je bascule entre beaucoup de téléphones et les utilise en même temps. Mais à l’heure actuelle, j’utilise un Desire HD, mais je me sers également de Windows Phone 7 pour être sûr que tout le monde bénéficie de l’attention qu’il mérite.

Cette interview est très riche en informations et confirme que HTC n’est pas prêt d’abandonner Android. Pour ce qui est du futur, Drew Bamford reste très vague dans ses propos, mais laisse présager des expériences nouvelles. Quoi qu’il en soit nous serons les premiers bénéficiaires des modifications apportées à cette partie du logiciel.