Le HTC Tattoo arrive en boutique et c’est le moment de vous donner un avis sur ce modèle.

3992318197_f216c85f93

Le but de ce test n’est pas de décortiquer l’appareil point par point comme on le ferait sur un nouveau téléphone basique.

En effet, on commence à connaitre android, et l’interface Sense est déjà bien décrite dans d’autres billets car rendue populaire grâce au HTC Hero, modèle dont les caractéristiques sont quasi identiques. Pour la fiche détaillée du Tattoo, c’est par ici.

3993093566_138664e827

Ce test va plutôt vous donner l’avis d’un utilisateur d’android averti, et familier d’un autre smartphone android de la marque, le Magic.

Le premier effet Tattoo : petit et costaud.

Tout d’abord, en ce moment c’est la course aux mobiles « à la iPhone ». Le Tattoo dès son déballage se place à contre courant : il est petit, et lourd pour sa taille (en comparaison avec un magic).Sur la photo ci-dessous les deux modèles sont comparés. Bien que peu différent à priori, le Tattoo est vraiment plus arrondi, ce qui lui donne un avantage pour le rangement. Le bas des écrans a été aligné pour permettre de bien voir la différence de taille.

TattoTest02

Son petit gabarit à mon avis va séduire. Beaucoup de gens ne prennent pas de smartphone à cause du simple fait que dans une poche de jean, ça gène. Le Tattoo se glisse dans votre poche et se fait discret.

La coque a un aspect métallique qui tient bien en main, la finition est impeccable et il fait robuste. Les boutons ont l’air bien fini, bien placé, la position étant la même que sur le Magic.
Le PAD est très accessible, facilement manipulable, car le fait qu’il soit constitué d’un anneau vous permet de passer de haut à droit sans lever le doigt. Le bouton central est désolidarisé de l’anneau, donc aucun risque de bouger au dernier moment en cliquant (contrairement à un trackball).

3993086772_5366bb29e3

L’allumage laisse apparaitre (en version hors pack opérateur) un android vert, suivi d’un superbe logo de chargement HTC.

Le tout laissant place à l’interface Sense.

Le deuxième effet Tattoo : rapide, précis et endurant

4042816077_26395e91d2

A ce moment précis, j’avais trois gros « à priori » : le tactile résistif, la taille, la lenteur des premières ROM du Hero.

Premièrement, le tactile bien que résistif est très réactif. Bien moins qu’un Magic ou Hero, mais il faut à peine appuyer sur l’écran pour glisser.
Deuxièmement, la taille bien que petite est parfaitement exploitable. le QVGA s’en sors très bien. Seule fausse note : la qualité de l’image n’est pas phénoménale, et dans certaines applications, des contrôles sont flous. Par exemple dans Gmail si l’on regarde de près le bouton « répondre », on voit que l’image de la flèche est floutée.
Sur certaines applications particulièrement soignées, des problèmes esthétiques pourraient apparaître.

D’ailleurs à propos des applications, le market manque de beaucoup d’applications, nous y reviendront.

3993090436_3a5dda4b88

La saisie au clavier est plus délicate. le petit tactile couplé à un clavier virtuel HTC ralenti la saisie car l’on tape souvent à coté. Hors j’ai des petits doigts et trouve le clavier du magic agréable alors que beaucoup le trouvent trop petit. On peut donc penser que celui du Tattoo risque d’être détesté par la majorité des utilisateurs.
Le clavier propose néanmoins un clavier T9, qui séduira les accros du SMS. Son utilisation est pratique, mais n’est pas conseillée pour les personnes rédigant des mails en au moins deux langues.

Troisièmement : L’interface Sense. Sans aucun gestionnaire de tâche (aucun de disponible pour le Tattoo sur le market), le mobile est resté ultra fluide. Les 256 MO de RAM y sont pour beaucoup. Sense ne ralenti pas. Concrètement, ce mobile est une fusée.

Quand à l’autonomie, elle est mieux que le magic. Les premiers jours d’un mobile sont souvent courts en autonomie. En démarrant la journée à 8H, 3G en permanence, sessions wifi, widget météo avec géolocalisation de Sense…70% de batterie à 18H (contre 40% pour les premiers jours du Magic).

3992319923_b2636637b5

HTC Dream à gauche et HTC Tattoo à droite

Bref, le Tatto est rapide et précis, sauf pour la saisie de texte en clavier azerty. Et semble tenir la route en autonomie.

Les défauts

Oui il a des défauts ce petit Tattoo. Ils sont minimes mais sont souvent des critères décisifs de sélection.

  • Il chauffe pas mal en 3G intensive.
  • Il lui manque beaucoup de logiciels sur le market. Pas de logiciels de messagerie electronique pour msn (meeboo par exemple), peu d’outils sociaux (babbler est présent), quasiment aucun jeux « correct »
  • La combinaison petit écran, petit clavier donne du mal à la saisie, et du mal aux yeux en utilisation prolongée
  • La qualité de l’image sur certaines applications
  • L’écran est gras : il ne chasse pas la sueur des doigts, qui laisse des traces de gras sur l’écran, floutant le contenu (pas de dalle solide comme un capacitif, mais couche « plastique dur »)

Malgré ces quelques défauts, l’utilisation est très très agréable.

L’APN
Son apn est un 3MP classique, Il est à noter qu’il ne possède pas d’autofocus comme celui du Magic. J’ai en effet raté plusieurs photos. La prise par contre est instantanée.
La qualité est basique, mais les photos ont une tendance à prendre la couleur ambiante. Par exemple ces deux photos ont été prises en intérieur avec halogène.

Magic
TattooTest3
Tattoo
TattooTest4

Communications, radio et problèmes rencontrés
RAS. Difficile de faire plus simple en 5 jours d’utilisation.

Seuls 2 bémols.
Lors de la configuration de mon opérateur (SFR), android propose de configurer l’appareil automatiquement (apparemment une nouveauté Donut). La 3G ne fonctionnait pas, car une faute s’était glissée dans le nom de l’apn : sl2sfr, qui était renseigné sl2fr. Mais si ça se trouve le problème existe sur tous les mobiles embarquant Android 1.6.
Une notification apparait de temps en temps pour demander la ville afin de déterminer le fuseau horaire. Surement un problème de geolocalisation, car je saisis la ville à chaque fois et la notification revient.

Bilan
Les communications sont correctes, la 3G bien gérée (au passage j’ai un H pour HSDPA que je n’ai pas sur mon magic SFR….:( ), l’interface Sense très fluide. Je n’étais d’ailleurs pas du tout interessé par Sense. Mais le client mail, les widgets sms, messagerie, les quelques notifications facebook+twitter m’ont conquis.

Pour les développeurs, le mobile est reconnu instantanément sous Linux Ubuntu (si vous avez suivi les étapes décrites dans le SDK pour connecter le Magic).

Si vous désirez copier vos amis qui possèdent un iPhone, rester longtemps sur internet et rédigez beaucoup de mails, le Tattoo fera gadget (taille+écran resistif). Si vous désirez un excellent androphone sans vous ruiner : foncez. Vous ne serez pas déçus, ce mobile est un vrai coup de cœur.

Le Tattoo est un excellent mobile pour ceux qui ne veulent pas d’un smartphone encombrant tout en ne rechignant pas à utiliser un clavier T9. Il a de quoi séduire un large public, et apporte un peu de fraicheur là où tout le monde se copie en produisant des appareils quasi identiques. C’est surement le meilleur compromis entre un mobile basique et un smartphone ultra puissant. Et ayez toujours en tête que ce HTC Tattoo est techniquement un HTC Hero en miniature.